Cartes bancaires gratuites à vie: le palmarès

Avoir une carte bleue gratuite, cela n’a plus rien d’exceptionnel, et c’est même devenu un un argument de vente pour les banques en ligne, qui touche ainsi les clients qui en ont marre de payer des frais excessifs.

C’est donc de ce côté là qu’il faut chercher les meilleures CB gratuites. Il est même possible d’obtenir ce tarif exceptionnel pour plusieurs années, voir pour toute la vie si vous ne changez pas d’établissement. Ca tombe bien, la crise aidant, il va falloir faire des économies et rogner sur son budget pour s’en sortir. C’est donc le moment d’aller humer ce qui se fait de mieux dans le secteur. A suivre, notre palmarès.

Ne pas payer sa carte bancaire : une réalité

Attention : les promotions ont parfois des durées limitées. Rendez-vous sur les sites des banques citées pour faire votre mise à jour des informations.

L’offre de Boursorama

Cette filiale de la Société Générale a fait son petit bonhomme de chemin. Si elle a commencé par la bourse, c’est maintenant une banque généraliste qui s’adresse plutôt aux cadres et aux professions libérales. La promo en cours, qui est associée à une prime de bienvenue concerne la Visa et la Vis Premier. La condition pour en bénéficier : gagner plus de 1200 euros par moi, un peu plus pour la gold. A noter : la possibilité d’ouvrir un livret d’épargne avec un bon taux de base.

L’offre exceptionnelle de Fortuneo

Elle fait partie des banques les moins chères, et son actionnaire principal est le Crédit Mutuel Arkéa. A noter : un excellent service client qui répond très vite à toutes les demandes, par mail ou par téléphone.

Il faut déposer au minimum 300 euros pour pouvoir ouvrir un compte, et gagner plus que le smic pour avoir sa Mastercard non payante. Avec 4000 euros de revenus mensuels, vous pouvez même prétendre à une élite, appelée aussi carte black ou platinium par certain. En ce moment, prime d’ouverture de 80 euros, avec la possibilité aussi de se faire parrainer.

L’arrivée en fanfare d’Hello Bank

C’est la dernière arrivée, mais pas la plus mauvaise, loin de là. Les frais bancaires y sont largement minorés, et ne coûte pas grand chose par rapport à ce qu’on peut voir dans le circuit classique. Sa maison mère est la BNP Paribas, où il est possible de se rendre pour déposer ses chèques par exemple, ce qui règle la question de la dématérialisation à outrance.

L’offre pour la CB est pour la vie, à condition de satisfaire au salaire demandé tout au long de cette période là. Au niveau de l’épargne, Hello Bank est pour l’instant leader de sa catégorie avec un taux de 2%, de quoi donner des envies de d’y transférer les avoirs détenus sur un éventuel livret A.

La banque en ligne ING Direct

C’est elle qui a lancée les hostilités, il y a plusieurs années déjà, révolutionnant le secteur qui avait tendance à ronronner. Le compte courant est très facile à ouvrir, et pour ceux qui ne veulent pas faire le grand saut tout de suite, il n’est pas obligatoire d’y domicilier ses revenus.

On peut donc se servir d’ING pour ouvrir un compte en commun par exemple, tout en gardant celui qu’on a dans un autre établissement. A la différence de ses collègues, la Mastercard Gold à 0 euro s’obtient dès 750 euros par mois déposés. Intéressant quand on a un petit salaire mais qu’on veut profiter des avantages de la gold.


A lire aussi : changer de banque avec un découvert.


Le Soon d’Axa

Là, on va encore plus loin dans la révolution, puisque le smartphone est au centre de tout, c’est peut-être ce que sera la banque de demain. Il n’y a pas de conditions de revenus, et le dépôt minimum n’est que de 40 euros.

Dans la série de ce qui pourrait vous empêcher d’y ouvrir un compte, il ne faut pas être FICP, mais cela est valable pour les autres organismes cités ici. Si vous cherchez une carte bancaire pour interdit bancaire, vous pouvez consulter notre article consacré.

Ne pas faire payer une CB semble donc être à la mode, même si cela à un cout pour l’établissement financier. Les banques « à papa » ont donc du souci à se faire, et elle vont devoir rogner sur leurs marges si elles ne veulent pas voir partir ailleurs leurs clients, notamment les CSP + qui sont accueillis un peu partout les bras grand ouverts. A chacun de choisir sa nouvelle carte de paiement.