Changer de Banque Avec un Découvert: Possible?

Vous trouvez que votre banque va un peu loin en vous facturant des frais bancaires et vous voulez en changer ?  Vous êtes à découvert, vous vous demandez si c’est possible. Et vous avez raison de vous poser cette question. Car même si c’est votre droit, le changement de banque n’est pas une opération anodine. Elle peut avoir des conséquences financières. Alors, quelles sont les démarches pour quitter votre banque facilement et sans frais, même si vous êtes à découvert ? Toutes les explications à suivre.

Commencer par bien comprendre ce que ça signifie pour vous d’être à découvert

Nous le sommes tous un jour (ou pour toujours). C’est tellement simple, qu’être à découvert est entré dans les usages. Dès que vous ouvrez votre compte, votre banque vous propose une facilité de caisse. Normal, votre découvert lui rapporte de l’argent.

Mais ce n’est pas parce que votre banque vous autorise le découvert que vous pouvez faire n’importe quoi avec. D’abord, vous devez savoir que vous ne pouvez être à découvert que pendant 4 semaines consécutives. Au bout de ce temps, vous devez repasser créditeur. Si vous ne le faites pas, vous pouvez vous retrouver fiché Banque de France.

Vous craignez de vous retrouver interdit bancaire ? Lisez mon guide pour en sortir.

Ne pas rembourser son découvert bancaire : quelles conséquences ?

D’abord, même si vous avez un découvert autorisé, la banque peut y mettre fin quand elle le souhaite. Ensuite, si vous dépassez votre découvert autorisé, vous vous exposez à des frais et à des agios, et cela peut monter très vite !

Heureusement, les commissions d’interventions sont maintenant plafonnées :

  • Pour chaque incident bancaire : 8 € (4 € si vous êtes considéré comme un client « fragile »).
  • Commissions d’interventions maximum par mois : 80 € (20 € si vous êtes considéré comme un client « fragile »).

Que se passe-t-il quand votre découvert n’est pas autorisé ?

La banque peut rejeter tous vos règlements si vous êtes en négatif sur le compte. Elle peut aussi rejeter vos chèques et vous rendre impossible l’utilisation de votre carte de crédit. C’est pour ça que fermer un compte bancaire en négatif n’est pas possible.

Si un de vos chèques est rejeté pour défaut de provision, vous pouvez vous retrouver inscrit au fichier FCC (Fichier central des chèques).

La conséquence :

Pendant 5 ans vous ne pourrez plus faire de chèque, ni de prêt immobilier, ni de crédit à la consommation.

Le dépassement de découvert autorisé 

Il sera accordé par votre banque si vous entretenez de bonnes relations avec elle, et souvent sur un laps de temps très court, et pré-défini avec votre conseiller. Ce dépassement vous évitera de voir un de vos chèques rejeté, avec les conséquences que je viens de vous expliquer.

Mon conseil :

Afin d’éviter les désagréments qui peuvent découler de cette situation, prenez les devants en contactant votre conseiller pour lui expliquer la situation. Vous devez faire en sorte que les relations entre votre banque et vous restent bonnes, même si vous rencontrez des difficultés financières passagères.

Je veux changer de banque : ce qu’il faut faire avant de quitter sa banque

Changer de banque peut se révéler économique, encore faut-il le faire pour un établissement bancaire qui coûte moins cher à l’année.

La règle d’or : ne pas vous précipiter, et réaliser une petite étude de concurrence pour ne pas vous tromper une seconde fois dans le choix de sa banque. Une fois celle-ci trouvée, ouvrez un nouveau compte avant de résilier l’ancien.

Mais avant d’en arriver là et de quitter votre banque, vous devez d’abord rembourser votre découvert.

Ne pas le faire vous exposera certainement à des problèmes sérieux comme une inscription FICP (Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers). Autant les éviter. Car un découvert, finalement, n’est rien d’autre qu’un crédit à la consommation.


6 étapes à respecter pour quitter votre banque sereinement

Faites les choses dans l’ordre, et tout se passera bien. Voici les 6 règles d’or :

1. Annulez tous vos contrats en cours avec votre banque

Quitter votre banque, c’est aussi en finir avec tous les contrats que votre conseiller a réussi à vous placer durant les années où vous étiez client : assurance perte et vol, Carte Bancaire…

Afin de ne pas risquer un renouvellement de ces « services »par inadvertance, veilliez à tout clôturer 1 mois au minimum avant les dates d’échéance. Les banques ont tendance à prendre leur temps quand il s’agit de rogner sur leur marge.

2. Transférez aussi vos produits d’épargne

En ce qui concerne les produits d’épargne classique, comme le livret A, le livret B, le livret jeune ou le LEP, pas de problèmes, ils sont transférables d’une banque à une autre, sans frais.

D’autres produits d’épargne sont également transférables mais il y aura des frais : c’est le cas des comptes actions. Toutefois, votre nouvelle banque peut prendre en charge ces frais, c’est commercialement dans son intérêt.

3. Rendez vos moyens de paiements

Adieu chéquier et carte bancaire. La CB doit être découpée, pour être certain qu’elle ne sera pas utilisée par des mains malveillantes. Quant aux chèques restants, il faudra les rendre à votre banque après avoir écrit en gros « annulé » sur chacun d’entre eux.

D’ailleurs, pensez à laisser un peu d’argent sur votre compte avant de le fermer au cas où un de vos chèques n’aurait pas encore été débité.


4. Prévenez les organismes qui prélèvent automatiquement du changement

Tous les organismes qui s’approvisionnaient directement sur votre compte bancaire ne pourront plus le faire. Il faudra donc les prévenir un par un de votre changement de domiciliation bancaire.

Mais pas de panique : les banques savent y faire pour attirer les nouveaux clients, et certaines proposent de le faire pour vous. Il suffit de leur donner vos références EDF ou d’abonnement téléphonique et elles se chargeront de faire le changement.

5. Ouvrez un nouveau compte en banque avant de fermer l’ancien

Cela vous évitera les erreurs éventuelles qui arrivent souvent lors d’un changement de compte. Au moins, en restant quelques jours avec votre ancien et votre nouveau compte, vous pourrez vérifier que tout c’est passé comme vous le souhaitiez.

6. Comblez votre découvert

C’est la raison d’être de cet article, c’est pourquoi je me répète un peu. Dans tous les cas, une fermeture de compte est gratuite. Par contre, si vous avez un découvert, il faudra le combler sans quoi vous ne pourrez pas fermer votre compte bancaire.

Si vous ne le faites pas, vous serez mis en demeure, avec 60 jours pour régulariser. Dans le cas où vous « oublierez » vous vous retrouverez FICP et vous ne pourriez plus faire de crédits pendant 5 ans.

Un autre changement qui pourrait vous intéresser : changer de carte bancaire

Ce que vous devez éviter de faire (ou bien y réfléchir à 2 fois)

Si vos relations avec votre banque actuelle se sont un peu tendues, cela ne veut pas dire que vous allez tout pouvoir quitter sur un coup de tête. Ainsi, ne clôturez pas votre assurance vie, au risque de perdre tous vos avantages.

Même chose si vous avez un crédit immobilier en cours : réfléchissez-y à deux fois avant de le faire racheter par une autre banque, cela peut vous coûter beaucoup plus cher à la fin.

Comment faut-il faire pour fermer votre compte ?

Une simple lettre recommandée à votre banque suffit. Joignez-y également votre carte bleue découpée ainsi que tous vos chèques portant la mention « annulé ». Enfin, veillez à combler votre découvert avant de faire votre demande.

Clôturer son compte à découvert

À partir du moment où vous respecter la loi, vous pouvez fermer votre compte comme vous le voulez. Mais si vous avez cette possibilité, dites-vous bien que votre banque l’a aussi.

Elle peut fermer votre compte sans justifier sa démarche mais devra vous envoyer une lettre recommandée pour vous informer. Dans ce contrat qui vous lie, la banque est vous, les 2 parties font ce qu’elles veulent.

Ce qu’il faut savoir :

1. Il se peut que vous ayez un préavis à respecter

Celui-ci est approximativement de 30 jours. Pour connaitre le nombre exact de jours, je vous invite à regarder votre convention de compte.

2. La fermeture d’un compte est gratuite mais pas toujours

SI cela faisait 1 an ou plus que votre compte était ouvert, sa fermeture ne vous coutera rien. Obligatoirement. Par contre, si vous avez ouvert votre compte depuis – de 12 mois, en théorie, la banque a le droit de vous faire payer les frais qu’entraîne votre résiliation.

Si vous avez payé votre carte bancaire pour 1 année, la banque doit vous rembourser le prorata restant.

3. Vous n’avez pas à donner d’explication

Ne vous justifiez pas, même si la banque le demande. C’est la loi.

4. Ne fermez pas trop tôt

Il faut que vous soyez certain que tous les chèques que vous avez fait, ou que tous vos paiements CB sont bien passés. En cas de rejet, vous paierez des frais. En plus, une fois votre compte fermé, vous ne pourrez plus rien faire dessus, plus aucune opération.

5. La banque vous rembourse votre solde créditeur

Lorsque vous recevrez votre solde de tout compte, et s’il vous reste de l’argent sur votre compte, la banque vous fera un virement. Dans le cas contraire, celui d’un découvert, elle vous sommera de le combler sans attendre. Si les choses se passent vraiment mal, vous pourrez même vous retrouvez en justice avec les huissiers qui viennent faire des saisies chez vous.

En définitive, fermer son compte bancaire, et changer de banque est moins compliqué qu’on pourrait le croire. Il faut juste faire les choses étape par étape, et ne rien faire dans la précipitation.

Changer de Banque Avec un Découvert: Possible?
5 (100%) 3 votes