10 Meilleurs ETF & Trackers 2020 [Éligible PEA]

Il existe des produits simples et faciles à appréhender pour tirer parti des instruments cotés en bourse. Parmi eux, on compte les ETF ou trackers. Ces derniers permettent de diversifier son portefeuille tout en réduisant le risque. Voici les meilleurs ETF éligibles au PEA en 2020.

Les meilleures banques et courtiers pour investir en bourse : le choix de l’expert

BforBankVoir l'offre ▶
FortuneoVoir l'offre ▶

Les meilleurs ETF éligibles au PEA en 2020

Il y a heureusement une grande diversité d’ETF PEA qui permettent aux investisseurs de diversifier leur portefeuille.

Pour qu’il soit éligible au PEA, son encours doit au moins être constitué de 75 % d’actions européennes. C’est-à-dire que les sociétés constitutives ont leur siège dans l’Union Européenne ou dans l’espace économique européen.



ETF pour investir de manière responsable

L’investissement écoresponsable anime aujourd’hui le sentiment des investisseurs institutionnels et particuliers. Les actions de sociétés qui évoluent dans le secteur des énergies renouvelables étant généralement assez volatiles, il existe des ETF PEA écoresponsables pour réduire le risque :

1. BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe

Émis par BNP Paribas, réplique l’indice Low Carbon 100 Europe, qui suit les actions des 100 sociétés les plus respectueuses de l’environnement parmi les 1000 plus grandes entreprises européennes.

2. Lyxor ETF Green Bond UCITS ETF

Émis par Lyxor permet d’investir dans les obligations vertes. Il cherche à répliquer la performance de l’indice Low Carbon 100 Europe en investissant dans des actions émises par des sociétés incluses dans l’indice.

Les obligations vertes sont émises pour le financement de projets contribuant à la transition énergétique.

3. Lyxor PEA Eau (World Water)

Il suit l’indice World Water Index CW avec une pondération par capitalisation boursière. Cependant, pour obtenir une meilleure diversification, aucune valeur ne pèse plus de 10 %.

Le World Water Index CW regroupe les 20 plus grandes sociétés de traitement de l’eau : distribution et recyclage.



ETF pour investir dans les grandes capitalisations

4. Amundi MSCI World

Suit la performance de l’indice MSCI WORLD, un indicateur de l’économie mondiale composé de grandes sociétés provenant de 23 pays.

  • Considéré comme le meilleur ETF Monde.
  • Maintenu par MSCI (anciennement Morgan Stanley Capital International).
  • Revient à avoir une exposition sur les sociétés les plus prospères au monde.
  • Éligible au PEA.

5. Amundi ETF PEA MSCI Europe

Répliquant l’indice MSCI Europe, il permet d’avoir une exposition aux 500 plus grandes valeurs européennes provenant de 15 pays. Les valeurs ayant le plus de poids sont issues des secteurs de la santé, de la finance et des biens de consommation.


Pour investir sur le marché américain

6. AMUNDI ETF PEA S&P 500

ISIN: fr0013412285

Comme son nom l’indique, c’est un ETF synthétique répliquant la performance du S&P 500. Il permet en une transaction d’avoir une exposition aux 500 plus grandes capitalisations américaines.

7. Lyxor Nasdaq-100 UCITS

Si vous recherchez la performance, le Nasdaq 100 est l’un des indices les plus dynamiques au monde. En juin 2020, le Nasdaq 100 s’était complètement remis des effets de la COVID-19 en marquant de nouveaux records annuels.

Le Lyxor Nasdaq vous permet d’avoir une exposition aux 100 principales valeurs non financières cotées sur le Nasdaq. Non éligible au PEA.



Investir dans les économies émergentes

8. Lyxor PEA Emergents

Il se compose de grandes sociétés, la plupart asiatiques. Les plus grandes sont en Chine et en Corée du Sud (Alibaba, Tencent, Samsung, etc.).

9. UBS ETF (LU) MSCI Emerging Markets

Cet ETF à réplication physique n’est pas éligible au PEA. Il suit les performances de l’indice MSCI Emerging Markets contenant des valeurs de 26 pays en développement. C’est un indicateur de la santé économique des pays émergents.

10. EZA – iShares MSCI South Africa Index

Il suit le marché sud-africain. L’indice MSCI South Africa couvre près de 85 % de la capitalisation des valeurs sud-africaines. On compte dans cet indice, le groupe MTN, Sasol LTD et Naspers LTD. La finance, l’industrie, les télécommunications et les biens de consommation sont les principaux secteurs représentés. Non éligible au PEA.


Qu’est-ce qu’un ETF ou tracker ?

ETF signifie en anglais Exchange-Traded Fund. Il représente un panier de titres (actions, obligations, matières premières, etc.) ou une combinaison de ceux-ci. Vous pouvez acheter ces fonds négociés en bourse par l’intermédiaire d’un courtier.

Les ETF offrent à la fois les avantages des fonds communs et des actions : c’est un bon moyen de diversifier son portefeuille et ils sont faciles à négocier à l’instar des actions.

À la différence des fonds communs qui ne sont valorisés qu’à la fin de la séance boursière, les ETF sont cotés dans la journée de manière continue.

Objectif

L’objectif est de permettre aux investisseurs d’acheter et de vendre un panier d’actifs, sans avoir à acheter tous ces composants individuellement. Ils sont émis par des sociétés de gestion ou des banques.

Elles achètent les titres constitutifs d’un indice et émettent un fonds qui va suivre leur performance. Les titres du fonds sont ensuite vendus aux investisseurs. L’ETF peut être par exemple constitué d’actions de l’indice CAC 40. Le but sera ainsi de reproduire fidèlement les fluctuations de cet indice.

Ainsi, l’investisseur possède une partie de celui-ci et non pas les valeurs qui le composent. Néanmoins, l’émetteur d’un ETF en actions redistribue les dividendes perçus sur les titres achetés, soit en les versant sur les comptes, soit en les réinvestissant.

Fonctionnement de l’ETF en 3 étapes

1- La société de gestion émet un ETF sous un code ISIN unique en achetant les titres qui le composent.

2- Les investisseurs achètent des parts, tout comme ils achètent des actions d’une société en bourse

3- L’ETF est coté en bourse à l’instar d’une action. Il peut être acheté ou vendu tout au long d’une séance de cotation.


Les avantages des ETF

La diversification : le principal atout

Pour les investisseurs, il est important de pouvoir diversifier son portefeuille. L’achat d’une unique valeur peut s’avérer risqué. Les actions en particulier sont volatiles et peuvent fortement baissées au cours d’une session.

L’idée qui sous-tend la diversification est qu’elle protège votre portefeuille contre les pertes massives dues aux aléas économiques. Par exemple, les actions du secteur énergétique ont fortement chuté lors de la propagation de la COVID-19 qui a provoqué l’effondrement des prix du pétrole.

Ils offrent une solution tout-en-un de diversification. En achetant un ETF du secteur pétrolier par exemple, l’impact de la baisse du secteur est mitigé sur votre portefeuille, comparé à l’achat d’une action. Le secteur technologique étant moins impacté, la détention d’un ETF du secteur technologique permettrait de mitiger davantage les effets de la baisse des marchés.

Ils permettent aussi d’investir dans un panier de valeurs de n’importe quel secteur : immobilier, énergies renouvelables, mines, santé, etc. Ainsi les investisseurs particuliers peuvent avoir une exposition à tous ces secteurs en quelques clics depuis leurs courtiers en ligne.

Un marché régulé

Ce sont des produits régulés par les autorités de marchés. Juridiquement, ce sont des OPCVM et sont régulés par l’AMF. Les émetteurs sont tenus de montrer publiquement leurs performances quotidiennes et historiques.

Par conséquent, les ETF sont beaucoup plus transparents que les fonds spéculatifs, qui peuvent garder leurs performances secrètes.


Quels sont les inconvénients des ETF ?

Bien qu’il y ait de nombreux avantages à investir, ceux-ci comportent un risque non négligeable. À l’instar des indices qu’ils suivent, ils peuvent fortement fluctuer au cours d’une séance.

C’est pourquoi il est conseillé d’éviter les ETF à effet de levier qui amplifient davantage les variations des indices.

Le faible coût des ETF est souvent considéré comme un avantage, et non un inconvénient. En effet, les frais sont généralement inférieurs à ceux des fonds communs. Cependant, avec l’avènement des actions sans commissions offertes par des courtiers comme Revolut, ce point de vue pourrait ne plus faire l’unanimité.

Si votre objectif est d’éviter les frais et que vous avez du temps pour rechercher des opportunités sur des actions individuelles, ils ne sont pas le meilleur choix.


Les différents types d’ETF

On distingue principalement 2 types d’ETF suivant la manière dont ils répliquent un indice : les ETF à réplication physique et les ETF à réplication synthétique.

La réplication physique totale

Ce type contient l’ensemble des actifs de l’indice qu’il représente dans les mêmes proportions. Elle est particulièrement adaptée aux indices dont les titres sont très liquides.

La réplication physique partielle

Il arrive que certains titres d’un indice ne soient pas assez liquides pour permettre à l’émetteur de les acheter et de les revendre facilement. Cela se traduit par des frais de transactions élevés.

Dans ce cas, l’émetteur peut faire une sélection de titres pour son ETF (en général ceux qui ont une plus grande capitalisation). Il fait alors une réplication physique partielle. Cette méthode de réplication est aussi bien adaptée aux indices qui sont constitués d’un grand nombre de sociétés.

La réplication synthétique

Ce type de réplication est plus complexe. L’émetteur achète les titres qui ne sont pas nécessairement dans l’indice qu’il souhaite répliquer, mais échange leur performance contre celle des actions de l’indice qu’il veut répliquer. Cet échange est possible avec l’aide d’un autre acteur financier (comme une banque) qui va acheter les titres de l’indice à répliquer en contrepartie.

Pour les investisseurs, la réplication synthétique est un avantage, car elle permet de s’exposer à des valeurs qui ne sont pas éligibles au PEA.


Conclusion

Les ETF sont un bon point de départ pour les investisseurs voulant diversifier leur portefeuille tout en minimisant le risque. La tendance de fond des indices d’actions est plutôt orientée à la hausse.

Ils reposent sur des titres fiables et sont émis par des institutions bien réglementées par différentes autorités de marché. La finance intelligente permet aujourd’hui d’avoir une exposition dans n’importe quel secteur dans le monde grâce au PEA et les ETF synthétiques.