19 Paradis Fiscaux Pour Particuliers [liste complète 2018]

L’étranger vous tente pour ouvrir un compte en banque mais aussi pour y réaliser des placements ? Si c’est le cas, je vais vous donner des informations sur les paradis fiscaux qui ne manquent pas en Europe mais aussi en Amérique du Sud ou dans l’océan indien : Suisse, Luxembourg, Andorre, Liechtenstein, Malte, Gibraltar… La liste est longue même si elle a tendance à s’amincir avec les années.

  • Mais quel pays choisir dans cette liste si vous souhaitez placer votre argent dans un pays connu pour ses bonnes conditions fiscales ?
  • Quel pays choisir (paradis fiscal) en Europe pour y mettre votre argent en sécurité ?

Faites-vous votre propre opinion en lisant mon petit comparatif de ces pays, listés par ordre alphabétique.

1. Andorre

L’avantage des paradis fiscaux européens, c’est qu’ils offrent, à la différence de certains « collègues » étrangers une stabilité économique (jusqu’à preuve du contraire…) et politique, gage de sécurité pour votre argent.

Andorre en fait partie, au même titre que Monaco, où l’on compte dans certains quartiers plus de banques que d’habitants. Et puis, il y a Malte, ou encore Gibraltar, bref l’Europe fourmille de paradis fiscaux pouvant offrir le gîte et le couvert à votre épargne.

« Avantages »

  • La principauté d’Andorre est très proche des frontières françaises.
  • Discrétion bancaire encore en vigueur.
  • Peu ou pas d’impôts.
  • Les banques ont des comptes bancaires rémunérés.
  • Les fonds déposés sont exonérés d’impôts.

« Inconvénients »

  • Impôt sur les sociétés pour les revenus des non résidents.
  • Échange des informations fiscales avec la France (mais est-ce vraiment un inconvénient ?).
  • Des comptes de dépôt qui coûtent cher en frais (environ 500 € par an).
  • 15% de taxes à payer sur les intérêts.
  • Il faut vous déplacer pour ouvrir un compte et la liste des documents demandés est importante (passeport, une accréditation de la résidence habituelle et un certificat de vérification de l’activité professionnelle).

2. Antigua et Barbuda

Les îles qui composent cet état sont dans les Caraïbes et elles font partie du Commonwealth.

« Avantages »

  • La création de sociétés offshore y est facilitée.
  • Faible taux d’imposition.
  • Exonération à 100% des impôts directs pour tout ce qui est lié à l’entreprise.
  • Secret bancaire encore en vigueur.
  • Pas de convention fiscale avec la France.
  • Pas de minimum à verser pour la création d’une société.
  • 1 seul actionnaire suffit pour ouvrir une entreprise, et peu importe son pays d’origine.

« Inconvénients »

  • Redevance de 300 $ chaque année pour toutes les entreprises (il fallait bien trouver quelque chose).
  • Un membre de l’entreprise doit habiter à Antigua. Possibilité de vous faire représenter par la personne qui va créer votre société sur place.

Si vous vous intéressez aux îles du bout du monde, je vous recommande de lire mon article sur les meilleurs placements offshore.

3. Les Bahamas

Encore un chapelet d’îles des Caraïbes qui a les faveurs de ceux qui recherchent un endroit pour monter une société offshore, de courtage par exemple.

« Avantages »

  • Pas d’impôts sur les bénéfices.
  • Pas d’impôts sur le rendement du capital.
  • Nombreuses banques.
  • Le pays est politiquement stable.

« Inconvénients »

  • Pour monter une société, il faut un directeur, un actionnaire et un propriétaire bénéficiaire.
  • Les responsables d’une entreprise figurent dans un registre qui peut être consulté par tous.
  • Échanges fiscaux avec de nombreux pays.

4. Le Bahreïn

On change de continent. Bienvenu dans le Golfe Persique. Si vous ne le saviez pas, sa capitale est Muharraq.

« Avantages »

  • Vous pouvez bouger vos capitaux autant que vous le voulez.
  • Vous ne paierez pas d’impôts si votre entreprise n’est pas dans les secteurs du pétrole et du gaz. Ce sont les seuls qui sont taxés.
  • Une zone franche a été créée pour minorer les droits de douane.

« Inconvénients »

  • Il faut payer une taxe sur la sécurité sociale.

5. Belize

Ce petit pays proche du Mexique joue à fond la carte du respect de la vie privée.

« Avantages »

  • Belize n’est pas dans la liste des paradis fiscaux qui a été dressée par l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique)..
  • Une société se monte en 2 jours.
  • Les actionnaires et les bénéficiaires n’apparaissent pas dans les documents.
  • La comptabilité n’est pas vérifiée.

« Inconvénients »

  • Un centre financier tout petit. Mais ne dit-on pas que tout ce qui est petit est mignon ?
  • Échange d’informations fiscales avec la France.
  • Il faut aller sur place pour créer votre société.

6. Chypre

Ce petit pays européen est un peu à part en Europe et malgré ses récents efforts, il fait encore figure de vilain petit canard aux yeux de ses voisins européens.

« Avantages »

  • Chypre fait partie de l’Union Européenne.
  • Sa monnaie est l’euro.
  • Les sociétés sont imposées à un taux de 10%.
  • La possibilité d’obtenir un numéro de TVA européen.
  • Pas d’impôts sur les dividendes si vous ne payez pas vos impôts à Chypre.
  • Activités économiques « permises » par l’UE (union européenne).

« Inconvénients »

  • Les banques peuvent décider de fermer votre compte sans raison valable et surtout si le gouvernement est forcé à mettre un tour de vis.
  • Tous ceux qui possédaient de l’épargne ce sont faits ponctionnés de 10% de ce montant il y a quelques années.

7. Dubaï

Le pays fait partie des Émirats arabes unis. C’est une monarchie. Vous allez comprendre pourquoi c’est le nouvel eldorado pour les sportifs de haut niveau ou les stars de télé réalité qui viennent y habiter.

« Avantages »

  • On y parle arabe mais aussi anglais.
  • 2 aéroports et 2 ports.
  • Toutes les grandes banques mondiales y sont représentées.
  • Un pays stable dans une zone où ils sont rares.
  • Pas d’impôts sur le revenu.
  • Pas de taxes sur les produits.
  • Pas d’impôts sur les sociétés.
  • Vous pouvez rapatrier votre capital quand vous le souhaitez.
  • Un accord avec la France pour éviter la double imposition.

8. Gibraltar

Pour les européens c’est très facile d’aller à Gibraltar. Le pays est membre de l’UE mais avec des spécificités : une TVA qui lui est propre et il n’est pas dans l’union douanière.

« Avantages »

  • Gibraltar fait partie de l’Union Européenne.
  • Beaucoup de banques sur place.
  • Des services bancaires au top.

9. Hong Kong

Ville riche qui est une région administrative de la Chine. Dire que son économie est libérale est un euphémisme.

« Avantages »

  • Fiscalité attractive pour les sociétés.
  • Ville moderne.
  • Toutes les banques y sont présentes.

« Inconvénients »

  • Créer une entreprise prend 3 semaines.
  • Il faut être présent sur place pour ouvrir un compte bancaire.
  • Pas de convention avec la France pour éviter la double imposition.

10. Les îles Caïmans

Pas de crocodiles mais des financiers aux dents longues. Sa fiscalité est une des plus avantageuses du monde.

« Avantages »

  • Pas d’impôts sur les revenus du capital, les intérêts et les dividendes.
  • Les gérants de sociétés n’apparaissent sur aucuns documents. Cela garantie quand même une certaine « confidentialité ».
  • 200 banques sont représentées.
  • Cadre attractif.
  • Le soleil.
  • Tous les produits bancaires sont disponibles, la gamme est très large.
  • Taux d’intérêts très concurrentiels.

« Inconvénients »

  • Pas d’accord sur la double imposition.
  • Votre identité est vérifiée quand vous ouvrez un compte bancaire à titre personnel.
  • Votre banque actuelle doit transmettre le solde de vos 6 derniers relevés mensuels.
  • Dépôt minimum de 2500 $.

11. Le Lichtenstein

Le Liechtenstein est un pays fait pour ceux qui veulent ouvrir une société sans les contraintes fiscales, parfois lourdes, de l’administration française. Pour les particuliers, c’est un peu moins attractif.

« Avantages »

  • Confidentialité des échanges et des transactions.
  • Sureté des dépôts.
  • Services bancaires nombreux.
  • N’importe quel étranger peut ouvrir un compte bancaire.
  • Facilité d’ouverture de compte.
  • Possibilité de laisser seulement un « tout petit » solde sur le compte de dépôt (au contraire de bien d’autres pays).
  • Possibilité d’avoir une CB même si vous n’êtes pas résident. Assez pratique pour réaliser des opérations quotidiennes.
  • Nombreuses banques d’investissements présentes sur place.
  • Possibilité d’ouvrir un compte multi devises.

12. Le Luxembourg

La Suisse n’est pas le seul pays près de nos frontières à cristalliser l’attention.D’autres voisins européens font les yeux doux à votre épargne, en vous offrant des conditions attrayantes. Même si le Luxembourg, ce n’est plus ce que c’était.

« Avantages »

  • Le pays s’est spécialisé pour offrir des services bancaires aux clients qui ne résident pas au Luxembourg.
  • Pas de retenu à la source sur les dividendes.
  • L’OCDE ne le considère pas comme un paradis fiscal.
  • Il ne fait pas partie des paradis fiscaux de l’OCDE (il a donc « bonne » presse).
  • Un passeport suffit pour ouvrir un compte bancaire.
  • Prix réduit sur les frais si vous avez une lettre de recommandation d’une autre banque.
  • Compte épargne facile à ouvrir.
  • Secret bancaire : si vous ouvrez un compte épargne l’administration n’en sera pas informée.
  • En dessous de 250 € d’intérêts vous n’avez pas à les déclarer.

« Inconvénients »

  • Taxe sur les intérêts de 10%.
  • Vous devrez parfois attendre plusieurs années avant de faire des retraits. Tout va dépendre du placement.

13. Les Maldives

Nous voici dans l’Océan Indien, dans une ancienne colonie britannique.

« Avantages »

  • Pas d’impôt sur le revenu.
  • Pas d’impôt sur la fortune.
  • Pas d’impôt sur les entreprises.
  • Facilité pour rapatrier les bénéfices de vos placements.
  • Facilité pour effectuer toutes les opérations de change.

« Inconvénients »

  • Une taxe sur le revenu risque de voir le jour dans un futur proche.
  • Taxe directe de 25% sur les bénéfices financiers qui viennent du système bancaire offshore.

14. Maurice

Encore un tout petit pays qui offre des avantages fiscaux et une certaine confidentialité à ses clients.

« Avantages »

  • Convention de double imposition avec la France.
  • Service client performant.
  • Système IBAN.

15. Le Panama

Dans la liste des paradis fiscaux pour les particuliers, le Panama arrive en bonne place, s’il s’agit de placer son argent hors zone euro.

« Avantages »

  • Libre circulation des capitaux.
  • Optimisation fiscale.
  • Services bancaires complets.
  • Confidentialité des transactions.
  • Faible imposition.
  • Pas de minimum de capital si vous ouvrez une société offshore.
  • Actions au porteur.
  • Échanges d’informations avec la France.

16. Les Seychelles

Ce pays est composé de + de 100 îles, disséminées en chapelet dans l’Océan Indien (près de Madagascar et de la Réunion). Sa capitale est Victoria. Beaucoup de bateaux viennent s’immatriculer aux Seychelles.

« Avantages »

  • Les entreprises ne payent pas d’impôts pendant 20 ans.
  • Il suffit de quelques jours pour ouvrir une société.
  • Transferts de fonds faciles.

« Inconvénients »

  • Toutes les sociétés offshore doivent payer une redevance de 100 $ chaque année.
  • Pas d’accord de double imposition avec la France.

17. Singapour

Les clients du monde entier investissent à Singapour. C’est un des centres financiers les plus importants du monde.

« Avantages »

  • Taux d’imposition faible.
  • Exonération d’impôt sur les bénéfices, les intérêts et les dividendes.
  • Secteur bancaire respecté.
  • Bonne image de Singapour.
  • Grandes banques présentes.
  • Confidentialité des transactions.
  • Anonymat des bénéficiaires.
  • Convention pour éviter la double imposition avec la France.

18. La Suisse

En tête de cette liste paradisiaque (lisez l’article jusqu’à la fin, le paradis a parfois un goût amer) la Suisse. Un bon pays, vallonné, accessible en Thalys pour les français soucieux d’évasion, géographique, bien entendu. Les conseillers financiers y sont les meilleurs du monde et la machine est bien rodée.

A ceux qui rêvent d’un compte numéroté (pas d’un compte secret, cela n’existe plus) la Suisse est votre terre d’asile. Pour les placements, même chose, les fonds de placements sont ici si nombreux et si diversifiés que vous n’aurez pas assez d’une vie pour faire votre choix. Heureusement, des cabinets de gestion de fortune sont à votre écoute, à Genève ou à Zurich, pour vous apporter leur expertise dans vos placements en Suisse.

« Avantages »

  • Un pays stable et puissant.
  • Sa monnaie : le franc suisse.
  • Confidentialité pour les clients.
  • Comptes anonymes (attention, les comptes numérotés n’existent plus).
  • Comptes disponibles dans différentes devises.
  • Possibilité d’ouvrir un compte à distance avec l’aide d’un intermédiaire.

« Inconvénients »

  • Chaque canton a sa politique fiscale. Cela peut aussi être un avantage.
  • Il se peut qu’on vous demande 10000 € et plus pour ouvrir un compte dans certains établissements.
  • Placer de l’argent en Suisse rapporte beaucoup moins qu’en France, si on s’en tient aux simples taux d’intérêts.

19. Vanuatu

C’est une petite île du Pacifique qui est indépendante depuis moins de 40 ans. Bonne nouvelle si vous avez du mal à maîtriser l’anglais : le français est resté la langue officielle de l’île ! C’est un peu comme si vous alliez ouvrir un compte bancaire à Monaco, les heures d’avion en plus !

« Avantages »

  • Pas d’impôt sur le revenu.
  • Pas d’impôt sur les entreprises.
  • Pas de contrôle des capitaux.
  • Pas possible d’accéder aux données des administrateurs, des actionnaires et des bénéficiaires des comptes d’une entreprise.

Mon avis sur les paradis fiscaux

Ne faites pas de petites économies ! Bon, tout dépend de la raison qui vous pousse à aller voir ailleurs.

1. Vous ne voulez pas payer l’impôt sur la fortune

Ne pas payer d’impôt sur la fortune n’est pas une bonne raison pour chercher un paradis fiscal. D’abord, c’est assez « petit », à mon sens, de vouloir économiser cette somme lorsqu’on en gagne beaucoup plus.

Après, je sais, par expérience, que les droits de succession sur certains héritages peuvent être douloureux, donc je ne porterai pas ici de jugement de valeur sur ceux qui tentent d’échapper à l’impôt sur la fortune en faisant des placements à l’étranger.

2. Vous voulez payer moins d’impôts

Maintenant je vais décevoir ceux qui pensent pouvoir échapper à la fiscalité de leur pays. Sachez que la France a des accords avec presque tous paradis fiscaux précédemment cités, et que l’administration fiscale aura toujours les moyens d’aller mettre le nez dans vos affaires, ce qui peut poser problème. La loi dit que toute somme placée à l’étranger doit être déclarée sur le sol français, ce qui vous expose parfois à la double imposition, pas drôle pour les fraudeurs.

3. Vous voulez ouvrir une entreprise

C’est à mon sens la meilleure raison, mais cet avis n’engage que moi. Les économies réalisées peuvent vous permettre de consacrer toutes vos ressources au développement de votre entreprise.

Voilà. J’aurai pu choisir de vous faire un classement des pays les plus taxés, mais j’ai préféré aujourd’hui vous parler des avantages fiscaux qui existent ailleurs. Je n’ai pas évoqué ces pays pour vous donner l’envie d’un exil fiscal, mais juste pour informer de ce qui se pratique ailleurs, puisque le sujet semble vous passionner. Mais placer son argent à l’étranger nécessite une réflexion approfondie.

De l’argent à placer ? Pour aller plus loin, mes conseils avisés pour placer une grosse somme d’argent

À ces placements s’ajoute le bitcoin. C’est pourquoi vous pouvez compléter cette lecture par l’article sur les pays qui ne taxent pas le bitcoin et les crypto monnaies.

19 Paradis Fiscaux Pour Particuliers [liste complète 2018]
5 (100%) 3 votes