Petit prêt personnel entre particulier urgent: besoin de 3000 euros pour faire les soldes d’hiver (je suis FICP)

Les banques vous ont joué un vilain tour ? Vous avez dépassé certaines limites ? Pas de panique, il existe des solutions de financement autres que celles proposées par votre banque. Nous répondons ici à la question d’un de nos lecteurs, qui est, malheureusement, placé sur le fichier des incidents de remboursement des crédits. Mais comme cela n’arrive pas qu’aux autres, tous les conseils sont bons à prendre.

Je suis FICP

 


Bonjour, et merci de bien vouloir prendre en compte ma demande. Je suis dans une situation délicate. En effet, j’ai besoin de 3 000 euros pour faire les soldes d’hiver, qui commencent très bientôt, mais ma banque ne veut plus me prêter d’argent, sous le prétexte que je suis FICP. Il se trouve que j’attendais impatiemment les soldes pour pouvoir m’acheter, ainsi qu’à ma famille, des vêtements d’hiver, heureusement que nous n’avons pas encore eu de neige en Ile-de-France. Y’a-t-il une autre solution de financement ? Et rapide ? Merci d’avance pour votre aide.

 

Le problème de trouver de l’argent rapidement


Si nous reprenons la question ci-dessus, il y a deux problématiques. La première, trouver 3 000 euros pour pouvoir faire les soldes d’hiver, et habiller en vêtements chauds la petite famille, la deuxième de réussir à trouver cet argent rapidement, sans passer par le réseau bancaire habituel. Ne cherchez plus. Si vous êtes fiché FICP, quelle que soit la banque à laquelle vous allez vous adresser pour un prêt personnel, celle-ci refusera. Il faut donc vous tournez vers un financement différent, tout aussi efficace, et souvent même à un taux moindre que celui offert par les banques. Il s’agit du prêt personnel entre particuliers.

Les particuliers qui prêtent de l’argent


En effet, prêter de l’argent n’est pas réservé qu’aux banques. Bien sûr, il est toujours possible d’emprunter de l’argent à vos amis ou à votre famille même en étant fiché FCIP ou interdit bancaire, mais c’est souvent source de conflits, c’est pourquoi nous vous recommandons de passer par des associations reconnues pour vos prêts personnels entre particuliers. Comme pour une banque, il vous faudra finaliser ce prêt à l’aide d’un document écrit, et fournir à l’organisme qui va s’occuper de vous mettre en rapport avec un particulier des documents (papier d’identité, justificatif de revenu, projet). Ne croyez pas que les particuliers soient moins vigilants que les banques, bien au contraire, et les documents nécessaires pour obtenir ces prêts d’un nouveau genre sont mêmes parfois plus nombreux que ceux que peuvent vous demander votre banque.

 

Les solutions FICP


Ainsi, pour vous permettre de faire face aux dépenses exceptionnelles (surtout si vous êtes FICP), ici l’achat de vêtement pour une session shopping, vous trouverez facilement des plateformes de prêts entre particuliers. Si le besoin d’argent est urgent, il est possible d’effectuer votre demande directement en ligne, avec toutes les conditions de sécurité requises. Pour les taux de crédits à la consommation, sachez qu’ils seront moins élevés dans ce type de plateforme que les prêts que vous aviez l’habitude de souscrire auprès de votre banque et qui vont ont amené à cette situation douloureuse (au sens figuré) d’être fiché sur la liste des incidents de remboursement de crédit.

Nos autres solutions (lire les articles)

  1. Crédit sans justificatif
  2. Les crédits PAP
  3. Les prêts sociaux
  4. Banques et interdiction bancaire
  5. Crédit conso CAF

La solution des CB prépayées


Les interdits bancaires ont la solution des cartes bleues prépayées. Avantages :

  • On ne dépasse pas son plafond
  • On choisi la somme
  • Pas de risque d’incident de paiement

Le compte sans banque (Nickel)


Quand le compte sans banque a été lancé, peu nombreux étaient ceux qui croyaient à son succès. Sauf qu’ils oubliaient une chose : ceux que les banques refusent sont de plus en plus nombreux, et même pour un temps cours, c’est une solution qui peut leur rendre service. Car de nos jours, comment évoluer sans CB ou sans pouvoir faire de virement ? Autre avantage, pas besoin de marcher des kilomètres : il y a 1500 bureaux de tabac où l’ouverture d’un compte nickel est possible.

compte nickel

L’ouverture, elle, est ultra simplifiée. 20 euros suffisent pour se lancer dans le grand bain. Il faut toutefois veiller à avoir un portable, avec un numéro qui fonctionne. On vous demandera également un scan d’une pièce d’identité. Par contre, pas d’enquête sur les ressources ni de revenu minimum à avoir. Pas de conseiller qui étudiera dans le détail les 3 derniers bulletins de salaire. Ensuite, il ne restera plus qu’à mettre de l’argent sur son compte nickel : soit par virement, soit directement au bureau de tabac (les buralistes eux sont contents, ils touchent 3 euros par nouveau client).

Les raisons d’un succès

En plus de celles qui viennent d’être citées, il faut comprendre que les interdits bancaires n’ont pas vraiment d’autres solutions. Car quand une banque vous refuse une carte bleu, il faut sans cesse aller faire la queue au guichet pour pouvoir retirer de l’argent. Avec une CB, plus d’attentes interminables, et plus la honte devant les copains au moment de partager l’addition au restaurant. En plus, avec celle-ci, on ne peut pas être à découvert, pas de risque de retomber dans le rouge.

Les frais bancaires, parlons en justement. Là où ils s’allongent dans les banques classiques en cas de découvert, ils sont inexistants avec le compte Nickel. Ne plus avoir d’incidents de paiements, c’est ne plus avoir à régler des frais faramineux pour s’en sortir. Le bouche à oreille fait le reste, si tenté qu’il y ait encore des gens à convaincre de l’intérêt de ce nouveau service. Certes, les clients ne sont pas des millionnaires mais c’est avec de petits ruisseaux qu’on fait les grandes rivières. Les banques n’ont donc qu’à bien se tenir et à y réfléchir à 2 fois avant de fermer la porte à un client qui ne montre pas tout à fait patte blanche.

S’habiller pour pas cher (sans faire de crédit) : les bourses aux vêtements


Rien ne vous oblige à souscrire un prêt à la consommation au TAEG déraisonnable pour vous habiller ou pour acheter de nouveaux vêtements à vos enfants. Se vêtir pour pas cher, c’est possible en France. Les bons plans se trouvent sur les brocantes, mais aussi dans les bourses aux vêtements. Pour quelques euros, on trouve le short ou le manteau idéal. Plus besoin de s’endetter. Refaire sa garde rob est donc à la portée de tous, à condition d’y consacrer un peu de temps pour fouiner et trier.

Où les trouver ?

Elles sont souvent organisées par des associations et elles rencontrent de plus en plus de succès, en ville comme dans les campagnes. Au printemps, en été, en automne et même en hiver, il y en a forcément une qui a lieu près de chez vous. Gardez l’oeil ouvert sur les annonces dans la presse et sur les petites affichettes qui peuvent être collées dans votre quartier, voir distribuées dans les boîtes aux lettres. Les enfants grandissent si vite qu’il serait dommage de s’en passer, d’autant plus qu’on peut trouver des vêtements de marques de très bonne qualité pour un prix modique. Les bonnes affaires se trouvent au coin de votre rue, levez le nez !

Se faire plaisir à moindre coût

D’abord, on évite les queues dans les magasins et la ruée vers les grandes enseignes à certaines dates, notamment quand la prime de rentrée scolaire est distribuée. Ensuite, on profite des petits prix : 1 euro, 2, 5, maximum 10 pour un manteau en bon état. En plus, rien ne vous empêche de négocier, les vendeurs étant surtout là pour vider leur armoire, ils sont donc souvent prêt à faire de gros efforts pour ne pas ramener leurs vêtements chez eux. Des fringues trop petites n’ont par exemple plus aucun intérêt si les enfants ont grandi. Autre bon plan pour faire baisser les tarifs : proposez un échange, on ne sait jamais, ça peut marcher, pour peu que les besoins correspondent.

vendre ses vetements

Le risque, c’est que les vêtements soient passés de mode. Les enfants sont difficiles en la matière, cour de récré et regard es autres obligent. Mais le vintage revient à la mode, tout n’est donc pas perdu. A vous d’expliquer cela à votre gamin pour éviter sa mine boudeuse.