Meilleure banque pour les jeunes et les étudiants (compte et crédit 18-25 ans): Banque Postale, LCL, BNP, HSBC, Société Générale, Crédit Agricole, CIC

Entrer dans la vie active, ça se prépare : carte de retrait, de paiement, épargne… Tout cela s’apprend, d’où la nécessité d’ouvrir un compte avant d’être majeur. Reste à trouver celle qui est adaptée à son âge et à ses besoins. La meilleure banque pour les jeunes est-elle aussi la meilleure banque pour les étudiants ? Une question que se posent les 18-25 ans, que ce soit pour obtenir un prêt étudiant, un livret jeune ou ouvrir un compte jeune.

 

Les banques pour les moins de 30 ans


Les jeunes qui ont moins de 30 ans sont attentifs à l’action des banques, en terme de taux d’épargne et d’offres pour leur catégorie. Bien souvent, les banques adaptent leurs produits aux consommateurs, et les jeunes n’échappent pas à la règle. Les attentes des 18-25 :

  • Gérer son argent
  • Mettre de coté
  • Préparer son avenir
  • Se couvrir
  • Financer ses projets
  • Se loger

A suivre, un petit comparatif, non exhaustif, pour savoir quelle banque choisir pour un étudiant, et quelle est la meilleure banque pour les jeunes.

 

LCL


La banque LCL a créé sur son site internet un espace « jeune actif ». On y trouve notamment un outil efficace, pour se projeter et budgétiser ses besoins, une explication du vocabulaire bancaire, pour les collégiens et les lycéens et des offres spéciales 18-25 ans.

Ouvrir un compte

Les étudiants sont « chouchoutés » par l’ancien Crédit Lyonnais qui adapte ses tarifs à la tranche d’âge. Ainsi, la CB, fruit de toutes les attentions n’est qu’à 1 euro la première année, puis à 1,50 € / mois ensuite. Plusieurs cartes sont d’ailleurs disponibles avec des conditions différentes.

Parce qu’il peut aussi arrivé aux jeunes d’être dans le rouge, le LCL accorde une autorisation de découvert de 400 €, sans avoir à payer d’agios à condition de pouvoir rembourser rapidement. D’autres grosses réductions sont prévues, en moyenne de 30% sur tous les frais bancaires habituels. De quoi finir ses études dans la sérénité.

 

Faire un crédit étudiant au LCL

C’est une des solutions pour pouvoir payer ses études (pour les + de 18 ans, cursus en cours), le prêt allant de 1 500 € à 45 000 € pour une durée comprise entre 1 et 9 ans. Le taux est préférentiel, et il est possible de rembourser le crédit par anticipation sans avoir à payer de frais. Quant au déblocage, il peut être immédiat dans sa totalité ou étalé dans le temps pour les paniers percés.

Autre solution pour des besoins moins importants : l’avance de trésorerie pour les étudiants dont la scolarité peut être jalonnée de dépenses imprévues. Cette avance va jusqu’à 1000 € et il ne faut pas mettre plus d’un an à la rembourser. Bonne nouvelle : pas de besoin de se justifier quant à son utilisation.


Cet article pourrait également vous intéresser : comment faire un micro prêt ?


Passer son permis grâce à un prêt personnel

permis-1-euro-par-jourIl s’agit du fameux prêt à 1 euro par jour, sans avoir à payer d’intérêts ni à s’acquitter de frais de dossier. Les permis A et B sont concernés par cette offre à taux 0, la somme allant jusqu’à 1200 € (certes, elle peut être un peu juste si on a à le repasser plusieurs fois).

Pour en bénéficier, il faut avoir entre 15 et 25 ans et choisir une auto-école qui est partenaire de l’offre (elle recevra l’argent directement du LCL). On peut facilement retrouver la liste sur le net. Tapez « Permis à 1 euro par jour » sur votre moteur de recherche.

Etudier à l’étranger

Tous les jeunes en rêvent, mais tous n’ont pas les moyens de le faire. Cela suppose d’avoir une carte de paiement internationale qui n’interroge pas votre banque à chaque fois, celle-ci devant également offrir une assistance et une assurance. Même chose pour les transferts et les retraits : ils ne doivent pas être sur-taxés.

La solution LCL : la carte ISIC Mastercard. Attention, les retraits sont limités à 500 euros par semaine.

Financer son premier logement

trouver-un-appartementLa vie d’un étudiant ne se résume pas seulement à aller passer ses journées à la fac. Bien souvent, il doit avoir son propre logement, le domicile des parents étant fréquemment très éloigné du lieu d’études.

Aménager dans son premier appartement, ça coûte des sous. Il faut donc bien avoir budgeter ce qu’on est capable de mettre chaque mois dans son loyer, en additionnant le salaire de son job si on en a un, les aides sociales, les APL, l’aide des parents… Ce qui pose problème, c’est la caution. Les jeunes qui n’ont pas de garant peuvent bénéficier de la garantie LOCA-PASS.

L’avance de trésorerie décrite un peu plus haut peut aussi être utilisé pour les dépenses liés à l’aménagement. Le LCL propose aussi une assurance habitation à tarif préférentiel pour les jeunes qui les couvre en cas de sinistre.

LCL Avantages Jeunes

On en parle brièvement car ce produit n’est plus commercialisé. Il s’agissait d’un programme de fidélité pour les clients à partir de 12 ans. Les points cumulés permettaient d’obtenir des bons d’achat Internet. Dommage que l’offre n’est plus cours. Espérons qu’elle revienne bientôt.

La Banque Postale


Elle est traditionnellement une banque qui met en avant ses produits bancaires pour les 16-22 ans, et elle n’est pas la dernière à faire le pari de la jeunesse. Les frais bancaires de la Banque Postale sont parmi les plus bas du marché. Pour les jeunes actifs et les étudiants, la BP propose des solutions pour :

  • Ouvrir un compte
  • Faire un prêt pour ses études
  • Financer ses projets auto
  • S’assurer
  • Acheter ou louer son logement

bon-taux-immobilier-2017A lire aussi : comment obtenir un bon taux pour un crédit immobilier ?


Ouvrir un compte : l’offre pour les 16-22 ans

La Banque Postale a créé une offre complète à destination des jeunes à partir de 16 ans. Celle-ci, au besoin, est personnalisable. L’avantage : des tarifs adaptés à ces bourses pas toujours bien garnies.

Pour ouvrir un compte, il suffit de se rendre dans un bureau de poste et de prendre rendez-vous avec un conseiller. La possibilité existe également de faire ces démarches en ligne.

Combien ça coute ?

combien-c%cc%a7a-cou%cc%82teLa carte Visa Premier est payante : 75 euros l’année 1. Celle-ci regroupe beaucoup de services et permet de payer dans le monde entier. D’autres cartes de paiement existent, avec d’autres tarifs : la Visa classique, la Platinium, l’Infinite ou la CB Realys. A la formule de compte est également associée un chéquier et la possibilité de consulter ses comptes en ligne. Ces moyens de paiement peuvent être assurés.

Les jeunes ont le droit à un taux préférentiel en cas de découvert : 12.50 %. A ce pourcentage s’ajoute un seuil d’agios maximum par trimestre et des réductions sur les cartes de paiement. Pour les plus jeunes (les 16-18 ans), 75% sur la Visa Classic et la Realys . Ensuite, jusqu’à 25 ans, c’est 50% de remise sur la Classique ou la Visa Premier.

Les prêts pour les jeunes

Posséder un compte bancaire avec tous les services, c’est bien, mais ce n’est pas toujours suffisant. Ce n’est pas parce qu’on ne travaille pas encore qu’on ne peut avoir le droit de faire un prêt. Les étudiants qui ont besoin d’argent pour aller au bout de leur cursus peuvent opter pour la demande d’un prêt personnel. Cet argent va permettre de faire face aux frais de scolarité, mais aussi de logement, de s’acheter un ordinateur ou des meubles…

Attention. Même s’il est pour les étudiants, il s’agit d’un prêt personnel, avec ou sans assurance. Il faut donc pouvoir faire face aux échéances de remboursement. Son obtention, à partir de 1000 euros, n’est pas soumise aux frais de dossier. La Banque Postale est en principe assez rapide à répondre.

Le prêt personnel pour les apprentis

C’est une variante de celui pour les étudiants. Il permet à ceux qui sont en formation pro de pouvoir aussi avoir accès à une forme de financement. Car les dépenses liées aux études sont les mêmes qu’en faculté.

Il s’agit d’un prêt compris entre 1000 et 15 000 €, remboursable entre 1 et 7 ans, pour les apprentis qui ont entre 18 et 24 ans et qui sont soit en BEP, en CAP ou en Bac Pro.

Assurance Logement

assurance-logement-banque-postalEtre étudiant et avoir de petits moyens financiers ne veut pas dire ne pas avoir besoin d’une assurance. A partir du moment ou on habite dans un logement, il faut l’assurer. La Banque Postale a créée une offre pour les apprentis, les étudiants, et ceux qui sont en contrat d’alternance.

Il est aussi possible d’assurer son téléphone portable, son ordinateur, sa tablette, sa télé, sa console de jeux, ses voyages, et même son redoublement ! Il faut prendre la garantie « budget examen » : 3000 euros en cas d’année doublée.


Sur le même sujet : assurance tablette et téléphone portable.


La banque CIC


Le CIC pousse la barre « jeune » jusqu’à 28 ans, c’est vrai que l’on reste de plus en plus longtemps maintenant dans la catégorie « jeunes actifs », et la tendance n’est pas prête de s’inverser. Un quotidien des jeunes facilité par :

  • Un découvert personnalisé
  • Un partenariat avec NRJ mobile
  • Une carte de paiement et de retrait avec l’assurance intégrée
  • Des frais de tenu de compte minorés.

Le contrat Starts Jeunes Actifs

C’est un forfait bancaire qui est censé tout regrouper pour pouvoir démarrer dans la vie active dans de bonnes conditions quand on n’a pas dépassé 28 ans. Tous les services bancaires sont regroupés dans un même contrat.

Son prix ? 4,85 € par mois (5,85 avec la formule web), sans les options. Pour moins de 5 euros, on a des moyens de paiement qui sont assurés, la possibilité de suivre ses comptes à distance (Filbanque), une CB qui fonctionne aussi à l’internationale, une assurance quand on achète sur Internet, les virements gratuits, un découvert personnalisé…

L’alerte CIC

Parce qu’un jeune à le droit de se laisser dépasser par les évènements, le CIC a mis en place des alertes agissant comme des piqures de rappel pour les achats importants ou bien le fait qu’un compte devienne prochainement débiteur (alerte à partir de 100 euros par SMS ou e-mail).

Le prêt Etudes

pre%cc%82t-etude-cicComme les autres banques précédemment citées, le CIC pense aussi au prêt étudiant. Et le taux est bon : 1% TAEG fixe (hors assurance). Ce ne sont donc pas les intérêts qui vont venir plomber le budget. Ce financement va, selon les cas, jusqu’à 40 000 €. Si on emprunte la somme maximale, on a 10 ans pour le rembourser. Attention, ça fait quand même 4000 euros par an + les intérêts. Mieux vaut donc avoir les moyens de ses ambitions.

La bonne idée ; débloquer cet argent en plusieurs fois. On économise ainsi des intérêts puisqu’on ne les règle que sur la somme qui est débloquée, pas sur celle qui est en attente.

Que faut-il pour pouvoir emprunter ?

Les conditions sont avantageuses par rapport à un prêt consommation classique, il est donc normal de devoir fournir certains documents au CIC : certificat de scolarité, la caution des parents ou d’une autre personne qui en a les moyens (il faudra son dernier avis d’imposition et ses 3 derniers bulletins de salaire).

BON À SAVOIR : le CIC s’engage dans la recherche d’emploi. Ainsi, le souscripteur d’un prêt études est aidé à faire son CV, à préparer ses entretiens d’embauche, à réfléchir à son projet professionnel…

Le Crédit Agricole


Jeune diplômé ou non,  le CA tape fort pour se démarquer de la concurrence. A l’heure d’établir un comparatif, les avis sont unanimes : il n’arrive pas loin de la pôle position. Il faut dire que l’émergence du compte Nickel a mis un coup de pied dans le leadership de ces banques confortablement installés sur leurs acquis.

compte-gratuit-pour-etudiant

Le Crédit Agricole, qui est donc reparti de l’avant frappe fort. Son offre : que le compte bancaire soit gratuit pour les jeunes (les 18-30 ans). Il sera toujours tant qu’ils paient des frais une fois bien installés dans leur vie professionnelle. Le nom de cette formule miracle : Freasy. CB gratuite, assurance des moyens de paiement, virements gratuits…

Attention : vous ne trouverez pas l’offre en agence, puisqu’elle ne peut se souscrire que sur mobile. De la même façon, pas le droit au découvert ni d’avoir un chéquier. Mais l’ouverture n’est pas conditionnée aux revenus.

La BNP


La banque mise sur l’information des jeunes, pour permettre aux 18-25 ans de démarrer avec efficacité dans la vie active. En plus d’ouvrir un compte courant et des comptes d’épargne, les étudiants peuvent s’informer sur :

  • négocier son premier salaire
  • Les règles de l’immobilier
  • Comment réussir son intégration lors d’un premier emploi
  • Le crédit d’impôt

HSBC et les grandes écoles


La HSBC joue la carte du partenariat, en s’associant avec de nombreuses grandes écoles en France, et ainsi proposer des conditions meilleures, notamment pour les prêts, à ceux qui en ont besoin. HSBC est une banque engagée, notamment dans l’environnement. Sur son site Internet, les solutions de la HSBC pour :

  • Gérer son compte
  • Financer ses études
  • Epargner
  • Se protéger

Société Générale pour les jeunes


A chaque âge, la Société Générale propose une offre bancaire dédiée. En effet, les besoins des collégiens, lycéens, étudiants et jeunes actifs ne sont pas les mêmes. Son programme Jazz, pour les – de 25 ans comprend notamment de nombreux avantages :

  • Une carte bancaire à un prix négocié
  • Des services utiles pour gérer son budget
  • Des cadeaux

 

Parce que les jeunes peuvent aussi rencontrer des problèmes, lire nos autres articles :

  1. Prêts pour personnes en difficultés : le micro crédit social
  2. Besoin d’une carte bleue : les CB pour interdits bancaires
  3. Une banque à moindre coût : les banques les moins chères