Meilleure Banque Pour Agriculteur: Prêt & Financement Trésorerie

Vous êtes agriculteur et vous avez besoin de financer votre exploitation agricole ? Si vous vous lancez dans l’aventure, sachez qu’un éleveur, un viticulteur ou un cultivateur peut profiter d’aides financières pour jeune agriculteur ou de prêts bonifiés agricoles. L’état, le crowdfunding et des banques et courtiers jouent le jeu et viennent aussi en aide aux agriculteurs en difficulté, comme le Crédit Mutuel. Laissez-moi vous expliquer comment.

Les prêts bancaires du Crédit Mutuel

Lorsqu’il s’agit d’acheter un tracteur ou de financer une installation, la banque est là pour permettre à l’exploitant agricole de trouver des solutions financières.

1. Le crédit trésorerie

Si vous avez des terres à faire tourner, vous savez que tout est une question de cycles. Ainsi, un producteur de fraise ne va pas pouvoir récolter 9 mois par an, d’où parfois ce besoin de liquidités à court terme. Ce crédit est donc une avance qui s’adapte aux besoins, avec un remboursement qui n’est pas figé, à partir du moment où le montant total a été défini.

C’est une avance de trésorerie à court terme

Agridispo fait le lien de trésorerie entre vos dépenses et vos rentrées d’argent ou les aides à recevoir (de la part de l’état ou de l’Europe par exemple). 

Avec cet argent, vous allez pouvoir financer :

  • Vos approvisionnements en semences et en engrais.
  • L’achat d’animaux et les soins vétérinaires pour qu’ils soient en bonne santé.
  • Plus généralement : tous vos besoins de trésorerie

C’est vous qui décidez des modalités

Le déblocage peut se faire en plusieurs fois, selon vos cycles d’exploitation et le taux est fixe ou variable. Quant au remboursement, il peut aller jusqu’à 3 ans, et il peut se faire lui aussi en une seule ou en plusieurs fois. Cette souplesse vous permet même de rembourser par anticipation.

2. Le crédit pour l’achat de matériel neuf

S’équiper quand on est agriculteur c’est une nécessité, afin de lutter à armes égales avec la concurrence. Sauf que les machines coûtent beaucoup d’argent, et qu’elles nécessitent un financement bancaire conséquent. Pour cela, le Crédit Mutuel a lancé Aktimat, pour pouvoir acheter votre matériel neuf ou d’occasion.

Possibilité de le souscrire sans passer par la banque

Les vendeurs le savent, et proposent de monter les dossiers de crédit au moment de l’achat, directement. Plus besoin d’aller voir votre banquier directement. Tous les concessionnaires de produits agricoles le propose notamment. C’est un gain de temps appréciable, surtout si vous avez une exploitation à faire tourner.

Un financement des machines de 100 %

La totalité de l’achat peut ainsi être financé sur plusieurs années, avec un remboursement décalé de quelques mois, le temps de générer les fruits de votre investissement. Le Crédit Mutuel répondra rapidement et la vente ne sera définitive qu’en cas d’accord.

Est-ce un crédit fait pour vous ?

Oui, si vous faites partie :

  • Des exploitants agricoles.
  • Des exploitants viticoles.
  • D’une entreprises de travaux agricoles.
  • D’une coopératives d’utilisation de matériel agricole.

Les modalités

Chez votre concessionnaire vous allez devoir remplir un dossier qui va reprendre le montant de votre crédit, la durée du remboursement et les modalités d’amortissement. Vous n’aurez pas à envoyer votre demande de financement à la banque. C’est votre concessionnaire qui va s’en charger. La banque, elle, vous répondra très vite (dans les 3 jours).


3. Crédit accordé directement si vous êtes un bon client

Il s’agit du Crédit Illico Actimat. En tant que bon client, vous avez accès sans frais à une enveloppe comprise entre 10 000 et 80 000 € que vous pouvez déclencher pendant 1 an, dès que vous en avez besoin pour financer votre matériel agricole.

Comme vote dossier est déjà accordé à l’avance, la mise en place est rapide.

4. Le crédit Bail Agri : pour louer et devenir propriétaire

Vous ne savez pas ce qu’est un crédit bail ? C’est la possibilité de louer du matériel pendant un certain temps, puis de pouvoir faire en sorte que celui-ci vous appartienne définitivement. Pour cela, vous n’aurez alors plus qu’à régler la valeur résiduelle.

Le crédit bail se différencie de la location pure et dure  grâce à cette option d’achat qui vous évite de rendre le matériel dès la fin du contrat.

Quel est le matériel concerné par cette possibilité de louer avant d’acheter ?

C’est la banque qui va l’acheter, et qui va vous le louer dans un premier temps. Votre premier loyer pourra être majoré. Tout dépendra si vous avez un apport ou non.

Il s’agit :

  • Des tracteurs et des engins agricoles à moteur
  • Des véhicules de transports et de manutention.
  • Du matériel nécessaire à une exploitation.
  • De tous les autres équipements dont vous pourriez avoir besoin.

Pour votre comptabilité c’est 100 % de bénéfice

En effet, tous les « loyers » que vous allez payer à la banque pour le matériel qu’elle vous loue, vous allez pouvoir les déduire de vos charges. Attention toutefois de ne pas dépasser un certain montant (à voir avec votre comptable).

Un crédit pour s’installer est souvent facile à avoir

C’est tout le paradoxe pour un agriculteur : il va avoir un petit salaire pendant toute sa vie, mais la banque va lui prêter 500 000 € sans faire trop de problèmes… Les refus sont rares ! Hors, les dettes peuvent vite devenir trop lourdes à porter. La raison : ce sont souvent des pros du monde agricole qui instruisent les dossiers.

Mon conseil

Ce n’est pas parce qu’on vous propose de l’argent que vous devez signer n’importe quoi. La banque fait parfois des prévisions financières qui n’ont rien de réelles.

De la même façon, prenez bien votre temps avant d’acheter, et investissez dans les limites du raisonnable. Ne tentez pas votre chance à n’importe quel prix !

Les prêts bonifiés pour les agriculteurs

Ce sont des aides de l’état qui vont par exemple vous permettre d’acheter des terres agricoles. Leur avantage principal reste les taux, beaucoup plus bas que la moyenne des crédits. À cela s’ajoute un laps de temps avant l’amortissement, permettant de démarrer plus sereinement.

Qu’est-ce que la bonification d’intérêts ?

Il s’agit de prêts à moyen terme très avantageux. Cette bonification va permettre de payer moins d’intérêts à votre banque, et donc de vous servir de cet argent économisé pour vous développer afin d’être plus viable économiquement.

Cette subvention de l’État est octroyée par le préfet, à condition de respecter certains critères, relatifs notamment à la gestion de votre exploitation. D’une façon générale, ce sont surtout les premières dépenses qui sont concernées.

Si vous rencontrez des problèmes pour bien gérer, je vous recommande de lire mon article sur les outils du net pour faire vos compte en ligne.

1. Pour les jeunes qui veulent s’installer

Là, c’est d’installation qu’il s’agit, car sans financement, difficile de se lancer dans une activité chronophage. Le Crédit Mutuel a donc lancé son offre dédiée: JA. Elle permet à chacun de trouver la solution financière qui lui convient, au vu de ses investissements. Des spécialistes apportent aussi leurs conseils et font de la veille réglementaire, dans un secteur où cela change très souvent. De plus, certains services sont gratuits, comme ceux de l’Eurocompte Agri.

2. Le prêt bonifié du Crédit Agricole

Là encore, l’idée est d’accompagner les jeunes en leur faisant bénéficier de conseils de professionnels du secteur ainsi que d’un prêt moyen terme qui leur est réservé avec l’aide de l’état, puisque ce dernier prendra à sa charge une partie des intérêts à taux fixe. Vous saurez donc ce que vous allez devoir rembourser, et à quelle fréquence, qu’il s’agisse de la reprise ou de la création d’une exploitation, ou de son développement.

Cet accompagnement personnalisé est un vrai plus pour se donner toutes les chances de réussite au démarrage.

Quel est le taux d’emprunt ?

Il se situe entre 1 et 2,5 %, certaines régions étant plus subventionnées que d’autres. Les prêts ne sont pas censés excéder 15 ans et peuvent être restreints par certains plafonds.

Le crowdfunding

Le financement participatif et l’agriculture font bon ménage. Les projets agricoles savent séduire les particuliers qui n’hésitent pas à y investir une partie de leur économie, plutôt que de mettre l’argent sur un livret A qui ne rapporte plus rien.

Le crowdfunding est un financement participatif (et non un don) qui va pouvoir venir compléter un prêt bancaire, ou s’y substituer. Des plates-formes fleurissent donc un peu partout en France, certaines parvenant à lever des fonds importants.

Ces prêts particuliers peuvent être rémunérés, en espèce ou en nature, selon le principe du troc : tu m’aides à acheter mon cheptel, je te fais livrer des fromages de chèvre tous les mois. Pour en savoir plus regardez les sites de HelloMerci ou de KissKissBankBank. Et si la solidarité était l’avenir de l’agriculture ?

Meilleure Banque Pour Agriculteur: Prêt & Financement Trésorerie
4.9 (98.57%) 14 votes