Nubank: la Banque Brésilienne Bientôt en France?

La meilleure alternative à Nubank en France

Vivid
▶ Voir l'offre
N26
▶ Voir l'offre

Néo-banque, fintech, start-up, banque numérique ? Mais qu’est donc Nubank ? En fait, c’est tout ça à la fois. Mais surtout, Nubank est devenue la banque numérique indépendante la plus populaire au monde et s’est élevée au 4e rang des institutions financières d’Amérique latine en un temps record.

Le développement à une allure vertigineuse de la banque brésilienne est le résultat d’une opportunité de marché et la volonté d’un homme, deux partenaires, trois constats et des offres nouvelles. Présentation.

Qui est Nubank ?

Nubank, c’est tout d’abord un homme, David Vélez, d’origine colombienne et issu d’une famille d’entrepreneurs. Il a émigré très tôt au Costa Rica avec sa famille.

L’idée de la start-up germe et commence par 3 constats :

➡ Tout d’abord, les banques brésiliennes sont connues pour avoir des frais très élevés, un service client déplorable, avec des files d’attente interminables. Et très peu d’intérêt pour un développement des services par internet.

➡ Second constat, sur une population de 110 millions d’actifs, seulement 50 millions ont un compte courant et une carte bancaire.

➡ Troisième constat, le smartphone et internet se développent très vite au Brésil.

Tout en étudiant les banques digitales comme Capital One aux États-Unis ou ING Direct en Europe, David Vélez prend des renseignements de l’intérieur, au sujet des principales banques brésiliennes.

Arrivé à ce stade, vous vous demandez peut-être où est l’idée géniale ? La voici. Il s’agit de permettre à l’intégralité d’une population active de 60 millions de personnes, dépourvues de compte bancaire, d’accéder à une carte de crédit. Et cela, sans aucuns frais de gestion.



Lancement de la start-up

David Vélez embarque avec lui Crisitina Junqueira, qui vient de quitter la banque Itau, la plus large division de cartes de crédit du Brésil et Edward Wible, diplômé de Princeton en computer science. Tous les deux ont tout juste 30 ans.

Le 6 mai 2013 est la date officielle de création de Nubank. En août 2014, Nubank passe au niveau A de financement de start-up avec 15 millions de dollars, épaulée par Sequoia Capital. En septembre 2014, la première carte de crédit Nubank voit le jour.


Si vous cherchez à ouvrir un compte en ligne, lisez également ces articles :

Notre avis sur Vivid

Notre avis sur N26


Les premières adhésions

Initialement prudente, la néo-banque ne valide que 20 % des demandes d’adhésion qui lui sont faites. Pour contrôler son risque de perte, elle favorise le parrainage, c’est-à-dire qu’il n’est possible de soumettre une demande d’adhésion que si l’on est recommandé par un ami, déjà souscripteur.

La demande d’ouverture de compte se fait via son application. La réponse est reçue en quelques minutes et l’adhérent entre alors en possession de sa carte de crédit en 48 h. Tout cela avec la promesse de ne pas payer de frais annuels de gestion.

L’envolée de Nubank sur le marché bancaire brésilien

En 2016, Nubank a 1 million de clients titulaires d’une carte de crédit. En 2017, tout change pour David Vélez, avec la possibilité d’obtenir une licence bancaire grâce à un changement de législation. Nubank peut alors déployer une offre de services bancaires complète et uniquement en ligne grâce à son application.

C’est ainsi qu’est lancé NuConta, un compte d’épargne en ligne, auquel 1,5 million de clients adhèrent sur les 4 millions de clients que compte la banque. Celui-ci est bien sûr sans frais.

Elle lance aussi un programme de fidélité, Nubank Rewards. Pour chaque Réal brésilien dépensé en payant par carte, un point est octroyé et permet ensuite d’acheter des services avec Uber Ride, Amazon, Spotify ou Netflix. Une diversification est prévue dans le futur.

En 2018, elle offre la possibilité de payer avec une carte de débit. En 2019, elle teste des produits de prêts avec certains utilisateurs choisis. La même année, elle s’étend au Mexique et en Argentine et atteint 12 millions de clients au Brésil.

La crise sanitaire qui sévit depuis le début de 2020 aura certainement aidé au développement de Nubank au Brésil, pour en faire un géant à l’échelle internationale. Mais la satisfaction de clients fatigués d’être maltraités par les grandes banques brésiliennes aura également créé un mouvement de bouche à oreille. Celui-ci a contribué au succès de la néo-banque.



Nubank aujourd’hui

Nubank compte 34 millions de clients et est la 4e institution financière d’Amérique latine. Ses revenus ont quasiment doublé entre 2019, et 2020, passant de 523 millions de dollars à 963 millions de dollars. En 7 ans, elle a réussi à obtenir 1,2 milliard de dollars à travers plusieurs levées de fonds. Et elle a réussi à se développer, alors que la récession fait rage au Brésil et que les scandales liés à la corruption sont légion.

Puis, la crise sanitaire mondiale s’est installée. Mais rien n’arrêtera Nubank, devenu la plus grande banque numérique mondiale en nombre de clients et en téléchargement d’application, hors Asie.



Qu’est-ce qui fait le succès de Nubank ?

Ses offres de services gratuits, bien sûr ! Bien entendu, comme toute banque, Nubank vous offre les services classiques d’une banque, avec une différence :

➡ Votre compte sera numérique et promet d’offrir l’intégralité des services utiles d’un compte bancaire, en vous débarrassant du superflu. Il est sécurisé et simple, se pilotant depuis l’application. Vous pourrez faire, depuis celle-ci, vos transferts d’argent, en émission ou en réception, gratuitement et sans limites.

➡ Vous obtiendrez une carte de crédit Mastercard gratuitement. Grâce à elle, vous gardez le contrôle de vos dépenses, d’une façon très simple. Il n’y a ni frais de gestion ni cotisation annuelle. De plus, si les mensualités sont payées à l’avance, vous pouvez obtenir un rabais.

➡ Vous pouvez souscrire au programme de fidélité, valable auprès de partenaires de plus en plus nombreux en bénéficiant d’un système de capitalisation de points facile et juste.

➡ Vous pouvez initier votre demande de prêt depuis votre application, en utilisant l’option de simulation avant de faire votre demande. C’est vous qui avez le contrôle ! Une fois votre prêt accordé, vous pouvez voir vos mensualités et faire un paiement en avance. Vous recevrez alors un rabais.

➡ Votre compte entreprise ne comporte que des avantages et est sans bureaucratie. Il est entièrement tourné vers l’essentiel : votre business.

Orienté vers les petites entreprises et l’autoentreprise, le compte entreprise offre les mêmes services que le compte privé, tout en permettant en plus de payer directement, depuis l’application, les impôts et taxes inhérents à votre business.

Vous pouvez également envoyer vos coordonnées bancaires à vos propres clients depuis l’application. Et bien entendu, il n’y a aucune cotisation annuelle, frais de gestion ou autres frais sur transfert d’argent.



L’avenir

Une nouvelle levée de fonds record en série G, de 400 millions de dollars, a été annoncée par la banque fin janvier 2021. Il est très inhabituel de voir autant de séries de levées de fonds. Cela traduit le fait que la banque a de nouvelles ambitions, dans lesquelles ses partenaires financiers croient.

Cette nouvelle levée de fonds a été menée par un groupe renommé d’investisseurs privés et publics. Les principaux investisseurs de cette nouvelle levée de fond étaient :

GIC Singapour : fonds de gestion des fortunes locales créé par le gouvernement de Singapour.

Whale Rock Capital Management : surtout connu pour ses investissements dans les secteurs de la technologie, des médias et des télécommunications.

Invesco: gestionnaire d’investissement indépendant.

Participaient aussi à cette levée, des investisseurs, comme :

Sequoia Capital : investisseur de la première heure.

Tencent : portail de services internet offrant de la valeur ajoutée sur internet, mobile, télécoms et les services de publicité en ligne.

Dragoneer Investment Group : firme d’investissement qui se focalise sur les entreprises à l’innovation perturbatrice et à l’intersection des marchés privés et publics.

Ribbit Capital : société de capital-risque qui investit dans les entreprises nouvelles.

Cela porte le financement de la start-up brésilienne à 1,2 milliard de dollars et sa valorisation s’élève maintenant à 25 milliards de dollars, alors qu’elle était de 10 milliards de dollars en 2019.

Cela doit lui permettre d’étoffer ses opérations et ses offres de produits. Mais cela montre aussi que ce n’est pas une fantaisie, car des partenaires sérieux sont associés à la fintech brésilienne.

Nubank, la néobanque qui monte

Ayant atteint des pics de 41 000 nouveaux clients par jour, où va s’arrêter la banque numérique brésilienne ?

Constatant son ascension, il est évident qu’elle ne peut que s’étendre et souhaite aller aussi loin que possible au-delà de frontières. Elle a fait une première percée à Berlin. Alors à quand la banque brésilienne en France ?

Notre avis sur Nubank

Ce n’est pas que le marché bancaire français manque de banques numériques, avec Orange Bank ou Fortuneo pour ne citer qu’elles, qui offrent aussi des comptes sans frais. Mais un peu de concurrence n’a jamais fait de mal, et la voir arriver sur le marché français pourrait être une bonne chose.

Ses offres de services sont à la hauteur, avec la possibilité d’ouvrir un compte pro ou de faire une simulation de demande de prêt à partir de son smartphone. Les services semblent rapides, l’obtention de la carte bancaire notamment. Quant à son programme de fidélité, s’il est transposé en France, il mettra Nubank à la hauteur de ses concurrentes françaises proposant le même service.