Travailler dans une Banque: 8 Avantages (Salaire) – Inconvénients

Le secteur bancaire embauche : chargé de clientèle, hôtesse d’accueil, commercial… La liste des métiers de la banque est longue. Mais si le secteur vous intérèsse, vous vous posez sans doute des questions sur :

  • Les salaires ?
  • Les avantages ?
  • L’avenir du secteur ?
  • Les perspectives d’évolution de carrière ?
  • Comment travailler dans une banque sans avoir de diplômes ?
  • Quelle banque paye le mieux?

Choisir de travailler dans une banque: 8 avantages

C’est un secteur d’activité où il y a beaucoup d’avantages, où en principe vous devriez rester longtemps avec la possibilité d’évoluer. Si vous donnez satisfaction, votre employeur devrait rapidement vous faire signer un CDI, et lever la période d’essai.

Pourquoi le secteur bancaire attire ? Les chiffres que je vais vous donner ici reflètent une moyenne dans le secteur, mais certains établissements peuvent offrir beaucoup plus à leurs employés.

1. La rémunération : quel salaire quand on travaille dans une banque ?

La liste des métiers bancaire est longue. Le salaire, lui, va bien sur dépendre du poste, mais pas seulement. L’ancienneté revêt toute son importance, tout comme la différence entre banque de réseau et banque privée. Dans le tableau suivant, les salaires sont indiqués en K€ annuel.

Vous pouvez constater que les salaires grimpent très vite, pour un directeur d’agence comme pour un chargé de clientèle, même si les niveaux de rémunération ne sont pas les mêmes.

Quel est le salaire d’une banquier/d’une banquière ?

La parité homme femme, à salaire et fonction égale est à peu près partout respectée, bien que cela soit encore un peu déséquilibré dans les postes à hautes responsabilités.

2. En plus du salaire : les primes

A cela s’ajoutent des primes d’intéressement qui peuvent représenter un complément de salaire important selon les résultats annuels. Ces primes fond donc de ceux qui travaillent dans le secteur des salariés un peu mieux payés que les autres, à comparer ce qui est comparable bien sûr. Elles font largement partie de la rémunération.

  • Prime d’intéressement : entre 600 et 15000 euros par an
  • Participation aux bénéfices : entre 1500 et 5000 euros par an
  • Prime sur objectifs individuels : 2000 €
  • Plan d’épargne entreprise : oui
  • 13ème mois : oui

Les différentes primes et les compléments de salaire (en moyenne selon les banques) :

Zoom sur le 13ème mois

C’est le graal mais ce n’est pas obligatoire pour les entreprises, même si une fois qu’elles le donne, le reprendre serait assez mal vu, encore faut-il que ses résultats le lui permette. Pour les grands groupes financiers, c’est une généralité inscrite le plus souvent dans la convention collective.

Les banques vont même plus loin, certaines versant à leurs employés un quatorzième, voire un quinzième mois. Cet argent, sorte de bonus, va servir à partir en vacances, à changer de voiture, à faire des travaux dans la maison, bref à tout ce qu’un simple salaire ne permet pas toujours de faire.

Le montant du 13ème mois correspond au salaire habituel, et il peut être versé en deux fois, tous les 6 mois (avant Noël et avant les vacances d’été par exemple). N’oubliez pas que vous paierez des impôts dessus, donc ne dépensez pas tout et gardez une poire pour la soif (proverbe breton).


3. Les jours de repos

Mais l’argent n’est pas le seul avantage à travailler dans une banque. Les jours de repos aussi peuvent être un élément déclencheur :

Ces chiffres sont l’exemple d’un établissement que je ne peux pas citer ici. Pour les autres, voici des chiffres qui sont dans la moyenne :

  • Les jours de congés payés : 27 par an.
  • Les jours de RTT par an : 16.
  • Les jours de fractionnement : 2
  • Les jours d’ancienneté par an : 1
  • Compte épargne temps

4. Les conditions de travail

  • Temps de travail par semaine : 37 heures
  • Télétravail possible et même recommandé dans certains établissements (entre 1 et 2 jours par semaine).

5. La participation aux  repas

Selon votre établissement :

  • Chèques restaurants
  • Self d’entreprise

6. La Protection sociale

  • Mutuelle d’entreprise
  • Prévoyance
  • Complémentaire retraite (PERCO)

7. Les services annexes

Selon la banque et le poste, vous pourrez aussi retrouver les avantages suivants :

  • Crèche d’entreprise
  • Parking salariés
  • Salle de sport

8. Le comité d’entreprise

Les avantages d’un bon CE peuvent vous faire économiser beaucoup d’argent ! Notamment sur :

  • Les locations de vacances
  • Les voyages
  • Les sorties culturelles
  • Les tickets de cinéma
  • Les chèques vacances
  • Les activités sportives
  • Les chèques cadeaux

 

Pourquoi choisir le secteur bancaire ?

« Qu’est-ce-que tu veux faire quand tu seras grand ? Travailler dans une banque…  » Rares sont les enfants qui ont ce rêve là, pourtant le salaire d’un banquier qui a réussi n’a rien à envier à celui d’un chirurgien ou d’un homme d’affaires.

Les différents métiers :

Dans quelle banque travailler ?

Quelle banque paye le mieux ses employés ? La liste du magazine Capital : 

Surprise ! C’est une banque plutôt méconnue du grand public, la Caisse des Dépôts qui arrive en tête du classement. Un autre classement des banques qui peut vous intéresser : les banques réputées les plus fiables pour les économies de leurs clients !

Les meilleures banques où travailler sont-elles à l’étranger ?

Les jeunes diplômés pensent de plus en plus à s’expatrier, au moins pour un temps. C’est une façon :

  1. d’acquérir de l’expérience,
  2. d’améliorer son anglais
  3. et de remplir son CV.

En Europe, à Londres ou en Suisse en private banking mais pas seulement : aux USA, au Moyen-Orient dans une banque islamique ou internationale… Toutes les occasions sont bonnes pour aller voir du pays et commencer à remplir son compte avec la somme de ses efforts.

Toutes les grandes banques françaises proposent des postes à l’étranger. Pour vous faire une idée, le mieux est encore de vous rendre sur la page recrutement de leur site Internet (les chasseurs de têtes attendront).

Vous pouvez débuter par un stage

Les étudiants qui viennent de finir leur master ou leur BTS ont la possibilité d’effectuer un stage à l’étranger, ou d’y travailler, via un VIE sous la forme du volontariat (jusqu’à 2 ans avec une rémunération pouvant aller jusqu’à 2500 euros selon le poste), ou d’un Graduate Program.

Les opportunités sont donc nombreuses de faire ses armes ailleurs que sur notre sol, et d’emmagasiner de l’expérience. De toute façon, à notre époque, il faut être mobile et savoir saisir une opportunité quand elle se présente, sous peine de laisser passer sa chance.

Peut-on travailler dans une banque sans diplôme, sans expérience ?

Si vous n’avez pas de diplômes, sachez que vous n’êtes pas le seul à vouloir postuler sans expérience. Mais intégrer une banque sans diplôme, mais avec la volonté de vous y investir durablement n’est pas facile, surtout si vous n’avez pas encore d’expérience professionnelle.

La bonne nouvelle quand même, c’est qu’avec seulement le BAC, votre candidature sera étudiée, surtout si vous avez un peu d’expérience dans le domaine commercial. Ce minimum est valable pour les postes de :

  • Conseiller Banque en Ligne
  • Conseiller Clientèle Assurance à distance

Les solutions

1. Une expérience dans la vente

Si vous avez été vendeur pendant 6 mois par exemple, cela peut suffire pour postuler. À vous de montrer que vous avez le sens du service client.

2. L’alternance

Sans diplôme et sans expérience, vous pouvez postuler à un contrat d’alternance (apprentissage). Les banques recrutent des milliers d’apprentis chaque année, et à la sortie de votre formation, vous aurez un niveau Bac +2.

3. La validation des acquis de l’expérience

Si vous avez l’expérience mais pas le diplôme, vous pouvez tenter un VAE. Votre expérience professionnelle sera alors valorisée à sa juste valeur.

Devenir banquier: quelles formation ?

Si vous n’avez pas le diplôme mais que le secteur vous intérèsse vraiment, et bien il faut vous former. Il ne suffit pas d’apprécier le contact et d’être à l’aise avec les chiffres. Il va en effet falloir que vous soyez opérationnel sur :

  • L’administratif
  • Le réglementaire
  • L’analyse des risques
  • La gamme de produits dans son ensemble
  • Les nouvelles technologies

La formation la plus accessible : le BTS Banque (vous pouvez vous y inscrire dès le bac en poche). Pour aller plus loin et pour vous spécialiser, il existe des formations supérieures dans le commerce international : IUP – IEP – Master (Bac +5).

BON À SAVOIR : le concours de banquier n’existe pas. Par contre, il y a un Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB).

Les inconvénients de ce métier

La banque n’a pas vraiment une bonne réputation aux yeux du grand public, qui pense qu’elle s’enrichit sur son dos, et ceux qui travaillent pour elle laissent à penser qu’ils partagent la même philosophie. Si certains pensent de cette façon, d’autres voient les choses autrement, en arguant qu’on ne peut plus se passer d’elle dans notre société, et qu’elle soutient les économies.

Pour parer aux mécontents, les établissements développent la relation client, car c’est en se parlant qu’on aplani les difficultés, la crise financière ayant fait bien des dégâts dans les images de marque. Certains d’entre eux s’en sortent mieux que d’autres, notamment les mutualistes et les coopératifs.

La banque n’est pas faite pour tout le monde

Il faut avoir :

  1. un casier judiciaire vierge,
  2. le diplôme requis (lire notre article sur le BTS Banque),
  3. et une bonne présentation (veillez à soigner votre tenue vestimentaire).

L’importance du casier judiciaire

Ainsi, lors de l’entretien d’embauche, ne vous étonnez pas si on vous demande un extrait de casier judiciaire vierge : la pratique est de plus en plus courante, même si ce que vous avez pu faire hier n’est pas un gage de ce que vous ferez demain, et vice-versa.

Si malheureusement, vous y avez une inscription qui traîne, il y a de fortes chances que l’on vous oppose une fin de non recevoir, et on peut quand même comprendre pourquoi car ce sont des postes « sensibles ». Cette notion d’honorabilité est importante en France, et elle est le fruit d’une longue tradition.

Jeunes ou moins jeunes, si vous avez en tête de vous lancer dans la grand aventure bancaire, sachez qu’il y a des opportunités à saisir, même en temps de crise. A vous de mettre tous les atouts de votre côté pour vous faire embaucher. 

Si vous trouvez les perspectives d’emploi en France trop justes pour vous, il y a aussi des offres dans les principales places financières dans le monde : Londres, Dubai, Monaco, Le Luxembourg, Genève, New-York… Sans parler des banques privées en Suisse ou des paradis fiscaux.

Le monde de la banque vous intérèsse ? Alors ces articles sont faits pour vous :

  1. Comprendre la hausse récentes des frais bancaires
  2. Quelles sont les meilleures banques pour les pros
  3. Les banques préférées des jeunes

Travailler dans une Banque: 8 Avantages (Salaire) – Inconvénients
3 (60.03%) 754 votes