PEL 2019: le placement bancaire le plus rentable ?

Qui aurait cru, après toutes ces années de baisse, que le Plan d’Epargne Logement serait encore le placement bancaire le plus rentable, parmi les produits sécurisés. Son fonctionnement lui permet en effet de représenter une bouée solide à laquelle s’accrocher, et ses avantages continuent à séduire le français moyen qui cherche toujours à placer son argent au meilleur taux sans faire prendre de risques inconsidérés à son capital.

Le PEL toujours aussi séduisant

Même si le taux n’a rien à voir avec ceux des fastes années, les produits d’épargne rentables ne courent pas les rues, raison pour laquelle la collecte continue car il faut bien placer ses excédents de trésorerie quelque part.

Quel placement rapporte le plus ? Si on compare le plan épargne logement au livret A, le match n’a pas lieu, du fait du faible rendement du second. 1 %, ça ne peut contenter personne, à moins d’être un mouton et de ne toucher à rien.

Pourquoi souscrire ?

Sans aller jusqu’à dire qu’il est le meilleur placement, le PEL plaît au plus grand nombre grâce à sa combinaison garantie + rémunération. Même ci cette dernière est à prendre au sens brut du terme, elle reste quand même malgré la conjoncture à 1 %.

Rappelons que comme ses petits collègues de l’épargne réglementée, il n’y a pas d’impôt sur le revenu à payer sur les intérêts (dans la limite de 12 ans) mais des prélèvements sociaux.

Les « désagréments »

Nous avons choisi de mettre le terme entre parenthèses, car ils sont légers mais ils existent. C’est le temps de garde qui peut en refréner certains.

Ainsi, si vous pensez avoir besoin de récupérer votre argent avant 2 ans, ce n’est pas la peine de souscrire, vous perdriez tous les avantages, avec des intérêts calquants ceux du CEL.

La somme à placer : elle est libre, mais encadrée quant à ses montants : 225 € à l’ouverture au minimum, et 540 € par an au moins à verser comme bon vous semble pendant quatre ans.

Après cette date, vous passez dans la case « liberté » car plus aucune somme ne vous est imposée. Reste le plafond : pas plus de 61200 € au jour d’aujourd’hui sur ce compte.


Que faire après 12 ans ?

C’est le laps de temps maximal où l’imposition est intéressante. Après, les intérêts deviennent fiscalisés. A ne conserver, donc, que si vous ne payez pas d’impôts.

Pour les autres, c’est le moment de prendre ses plus values et de les mettre ailleurs : sur un contrat d’assurance vie par exemple.

À toutes fins utiles, rappelons que la clôture interviendra automatiquement après 15 ans, sans que n’ayez à faire quoi que ce soit pour cela.

Utiliser les fonds de son PEL pour acheter des meubles

La mesure peut faire sourire, mais elle est actuellement en discussion, afin de relancer la consommation moribonde des français (d’autant plus qu’avec le taux des crédits, plus grand monde ne se sert du PEL dans l’optique d’acheter un logement).

En tout cas, l’idée vient des professionnels du secteur qui en ont fait la demande au gouvernement.

Restez donc à l’écoute, car si cette mesure devait passée, elle serait forcément limitée dans le temps. Il faudra donc savoir en profiter assez vite pour redécorer votre appartement ou acheter ce qui vous manque. L’occasion de se payer enfin la cuisine de ses rêves ? A voir donc.

Pas de réforme en vue

C’est la bonne nouvelle, et elle vient du ministre du budget, en tout cas en ce qui concerne la prime versée si déblocage des fonds pour devenir propriétaire il y a. Rappelons que celle-ci peut aller jusqu’à 1500 €. Le régime fiscal ne sera donc pas modifié.

Dans l’optique où elle sauterait quand même, espérons que par le jeu des vases communicants, le prêt bonifié baisse (de plus, il est maintenant au dessus du niveau des crédits classiques tant le marché a chuté).

Si vous n’avez pas encore de PEL et que vous avez un peu d’argent à placer (sans avoir besoin d’y toucher) c’est un placement qui ne devrait pas vous apporter de mauvaises surprises.


PEL 2019: le placement bancaire le plus rentable ?
Notez cet article