Fiché Banque de France : le guide spécial interdit bancaire, FICP et FCC

Etre fiché BDF, qu’est-ce que cela veut dire ? Que l’on soit FCC ou FICP, la question principale que l’on peut se poser, reste comment faire un crédit avec une interdiction bancaire. Peut-on prendre un crédit en étant fiché FICP, et combien de temps est-on fiché Banque de France ? Autant d’interrogations méritant qu’on s’y épanche un moment, afin que le fichage BDF ne conserve plus aucuns secrets pour personne.

 

Fiché banque de France (interdit bancaire, FICP, FCC): qu’est ce que c’est ?


Etre fiché Banque de France, ce n’est pas la même chose qu’être interdit bancaire. Il convient de bien distinguer les deux termes, pour en appréhender les conséquences. Commençons par l’interdiction bancaire. C’est un terme qui est employé à toutes les sauces, pourtant les fichiers d’incidents de paiement sont différents, et il convient de savoir les différencier, en tout cas pour ceux qui sont gérés par la Banque de France.

Le premier des fichiers, celui qui implique le plus de conséquences pour les particuliers qui s’y retrouvent inscrits, est le fichier central des chèques, appelé aussi FCC. Il concerne les incidents rencontrés avec ses moyens de paiements, chèque et carte bleue (Visa ou Mastercard). Le deuxième fichier, regroupe les particuliers inscrits suite à des soucis de remboursement de crédit, ou à une situation de surendettement. C’est le fichier FICP.

L’interdiction bancaire, bien souvent, ne concerne pour le grand public que la notion d’être interdit d’émettre des chèques, faisant ainsi référence au fichier FCC. C’est la seule restriction imposée par l’inscription FCC et elle n’implique pas l’impossibilité de procéder à l’ouverture d’un compte bancaire, si besoin.

 

L’inscription au FCC : fichier central des chèques

C’est la banque de France qui est la dépositaire de ce fichier, elle y recense les incidents signalés par les autres banques. Sont concernés les chèques et les cartes bancaires. L’inscription sur le fichier FCC entraîne la perte de l’usage de faire des chèques, et le retrait de la carte de crédit. Le fichage intervient après l’émission d’un chèque sans provisions et son rejet par l’organisme de crédit, si la situation n’a pas été régularisée après information de l’usager. Quant au retrait de CB, c’est la banque qui est décisionnaire.

L’inscription au FICP : fichier national d’incidents de remboursement des crédit aux particuliers

C’est l’autre très grand fichier qui est géré par la BDF. Il concerne les incidents de crédits des particuliers et le surendettement, les professionnels n’étant pas concernés. Ce sont les banques et les sociétés de crédit qui font étant des éventuels manquements à la Banque de France. Mais contrairement au FCC, le FICP n’est pas un fichier qui entraîne une sanction automatique ou une interdiction de faire des crédits. Ce fichier informatif ne fait que donner des éléments de décisions aux banques, qui gardent leur faculté de libre appréciation.

 

Fichage Banque de France : quelles conséquences ?


Les inscriptions sur les fichiers gérés par la Banque de France ont forcément des conséquences, en se qui concerne sa vie de tous les jours (paiement des factures et des achats) ainsi que sur l’obtention et la possibilité de faire un crédit.

Conséquences d’être FCC

La première conséquence de sa présence sur un tel fichier, reste bien sûr l’impossibilité de faire un chèque. Pas pratique quand il s’agit de régler son loyer par exemple. Cette interdiction reste valable 5 ans, sauf si la situation a été réglée. Aucune banque, en ayant connaissance de cette inscription, n’acceptera de délivrer un chéquier à un client fiché FCC. De plus, si une fois interdit de faire des chèques, le client à conserver un chéquier, il se doit de le restituer immédiatement à sa banque.

Si l’interdiction de posséder un chéquier reste valable 5 ans, celle de ne pas avoir de carte d e paiement est valable 2 ans. Il est possible d’anticiper la fin de ces délais de carence en réglant ses dettes auprès des créanciers. C’est la seule façon d’être défiché du FCC, avec celle de bloquer une provision à sa banque en cas de représentation du chèque.

Conséquences d’être FICP

Les conséquences au quotidien sont moins importantes que pour une personne présente sur le fichier central des chèques. Un simple retard peut entraîner un fichage FICP, et l’organisme de crédit peut signaler à la Banque de France tout manquement dans les remboursements, même pour quelques jours de retard. L’inscription dure 5 ans pour un incident de crédit, et peut aller jusqu’à 8 ans lors d’un dépôt de dossier de surendettement. Comme toujours, il est possible de demander sa radiation si tous les remboursements ayant occasionnés des problèmes ont été réglés. Pour savoir si on est inscrit FICP, il suffit de se rendre dans une agence de la Banque de France avec une pièce d’identité.

Peut-on obtenir un crédit en étant fiché Banque de France ?


L’obtention d’un prêt personnel pour les interdits bancaires est la principale difficulté rencontrée par ceux qui sont inscrits sur les fichiers de la BDF. La banque pour FICP n’existant pas encore, il faut trouver d’autres solutions pour obtenir un prêt en étant Banque de France. A suivre, nos pistes pour emprunter de l’argent avec une interdiction bancaire.

une banque pour interdit bancaire

Le rachat de crédit n’est pas incompatible avec l’interdiction bancaire

Une des pistes, quand on cherche un crédit personnel pour fiché Banque de France peut être de passer par un organisme de rachat de crédit pour restructurer sa dette afin de pouvoir rééquilibrer son budget. Le rachat de crédit est compatible avec un prêt pour FCC ou un crédit pour FICP. Bien sûr, un particulier qui passe par une banque ou un courtier pour un rachat de crédit doit d’abord évaluer les conséquences financières d’une telle pratique, à savoir l’augmentation de son nombre de mensualités, même si le plus souvent la somme à rembourser chaque mois baisse.

Le réméré : pour gagner du temps et éviter la saisie de son bien immobilier

Une pratique commerciale qui n’est pas un crédit en soi mérite qu’on s’y attarde un peu plus qu’actuellement en France. Ainsi, le réméré en Belgique est bien plus souvent utilisé que par les interdits bancaires français, de l’autre côté de la frontière. Le réméré n’est ni un crédit ni un prêt, mais une vente de son bien immobilier à certaines conditions, façon de générer du cash rapidement en cas de besoin. Le principe du réméré est de vendre son bien mais d’en rester le locataire, pendant une certaine durée prévue par contrat, puis de pouvoir racheter son appartement ou sa maison, en réalisant toutefois une moins value. Le réméré a un coût, mais peut servir les propriétaires qui ne peuvent pas faire de crédit.

Le prêt CAF : microcrédit pour fiché Banque de France (entre autres)

Comment faire un crédit en étant fiché Banque de France, quand toutes les portes des banques se ferment ? La CAF fait des petits prêts à ceux qui en ont le plus besoin, les aides CAF allant du prêt d’honneur au micro crédit pour équiper son logement ou faire réparer sa voiture par exemple. Bien sûr, les prêts CAF nécessitent le plus souvent d’être remboursés, mêmes si les mensualités peuvent être faibles, selon le type d’emprunt CAF.

Le micro crédit personnel

Mais la CAF n’est pas le seul organisme à prêter de l’argent à ceux qui sont dans une situation difficile comme l’interdiction bancaire par exemple. D’autres associations dispensent des micros crédits, en fonction du besoin et de l’éventuel urgence de la situation. La Croix Rouge, mais aussi le Secours Populaire et les Restos du cœur peuvent être contactés (liste non exhaustive) pour les personnes en situation d’interdiction bancaire qui auraient besoin d’un micro crédit.

Comment ouvrir un compte quand on est fiché BDF ?


Ouvrir un compte avec un fichage Banque de France peut paraître difficile à première vue. Toutefois, avoir un compte en banque est un droit, et si une banque à le droit de refuser de prendre un nouveau client, elle ne pourra pas le faire si la Banque de France la nomme d’office. Concrètement, quand une banque ne veut pas ouvrir un compte, elle doit émettre une lettre de refus, pièce indispensable pour se rendre à la Banque de France. Cette dernière nommera alors un établissement d’office, qu’on soit FICP ou FCC. Par contre, rien n’oblige la banque à émettre une carte de paiement, même simple.

Quelle est la meilleure banque pour une personne interdite bancaire

Comme souvent, le meilleur établissement bancaire en cas de difficultés manifestes sera celui qui facturera le moins de frais possible au quotidien, afin de ne pas alourdir une situation financière déjà assez compliquée comme cela. Pour savoir comment changer de banque quand on est interdit bancaire, on peut se renseigner à la Banque de France. Pour ouvrir un compte et obtenir un prêt en étant interdit bancaire, il faudra sûrement dissocier les deux, même si la combinaison reste possible, avec une bonne négociation ainsi qu’une capacité de persuasion.

En définitive, être fiché Banque de France n’est pas une fin en soi, et la vie continue, même avec sa banque. L’important est de faire le maximum pour régler ses problèmes financiers au plus vite, afin de retrouver sa capacité de faire des chèques et une carte bancaire qui permet de payer et de retirer de l’argent partout dans le monde. Que les interdits bancaires se rassurent : à tous problème on peut trouver une solution, à condition d’être de bonne foi.