Organisme de crédit pour fiché Banque de France (FICP), interdit bancaire en surendettement

Faire un emprunt urgent en étant sur les listes de la Banque de France, c’est difficile. Trouver un prêt pour fiché FICP est rare, à moins de trouver un organisme de rachat de crédit pour interdit bancaire. Un courtier qui offre des prêts pour FICP le fera plus facilement à un propriétaire qu’à un locataire, même si le risque de saisie immobilière existe bel et bien dans ce genre de transaction financière. 

 

Trouver un organisme de crédit


Pour obtenir un prêt en étant avec un fichage Banque de France, il y a la solution de passer par le crédit particulier, en empruntant une somme d’argent à ses amis ou à sa famille (le prêt PAP est souvent soumis aux mêmes règles que celles fixées par les banques), mais aussi celle de passer par un rachat de crédit.

Faire racheter son prêt fait souvent suite à un besoin d’argent urgent. En effet, faire un crédit quand on est en surendettement BDF, ce n’est pas possible, mais difficile d’attendre quand la demande d’argent urgente est là. Pour emprunter facilement (dans les limites du raisonnable), il y a la solution de se faire déficher des fichiers de la Banque de France, ou de trouver un organisme de financement pour une personne fichée FICP Banque de France.

 

Dans quelles circonstances ?


Une banque pour les personnes FICP n’existant pas encore en tant que telle, il faut bien trouver un palliatif lors d’une recherche de crédit pour fiché Banque de France et interdit bancaire. Cet organisme peut donc rembourser les dettes des personnes qui doivent de l’argent, et ainsi évité une saisie par huissier de justice par exemple.

Quand on est propriétaire, le bien immobilier, au lieu d’être saisi pour dettes, peut servir à garantir un rachat de crédit. Une façon de gagner du temps, qui n’est pas accessible aux locataires. Ne plus avoir de dettes (autres que celle du rachat), c’est la possibilité de sortir des fichiers BDF, et donc de retrouver une utilisation de compte bancaire normale, avec tout ce que cela comporte : l’accès au crédit en particulier.

A lire également : y’a t’il des banques pour rachat de crédit ? Nos infos et nos conseils.

 

Quelle fiabilité ?


Un site de rachat de crédit doit répondre rapidement aux demandes des personnes privées de crédits, où qui ont du mal à y souscrire. La réponse à la demande d’aide d’une personne en grande difficulté financière ne doit pas traîner, la demande d’argent étant souvent urgente.

On sait alors rapidement si le crédit est refusé, et surtout pourquoi on ne peut pas avoir accès à l’emprunt. Si le prêt est accepté, les dettes sont alors rachetées.

Attention : le rachat de prêts à un coût, important, et peut entraîner la perte de son bien immobilier en cas de non remboursement. Celui-ci ne doit être souscrit qu’en ayant connaissance des risques, et surtout les possibilités intrinsèques de pouvoir se remettre à flot financièrement.

Faire racheter ses dettes


prêt protectimmo

Le rachat de dettes, c’est la possibilité de payer ses créanciers, en évitant que sa situation se détériore encore plus, à condition de pouvoir financer se rachat sans difficultés supplémentaires. Quand on possède un bien immobilier, on peut s’en servir pour garantir un nouvel emprunt qui va venir solder tous les précédents. Des sociétés de rachat de crédit œuvre dans ce sens. Les mensualités peuvent ainsi être revues à la baisse, même si la durée de remboursement va s’allonger par le jeu des vases communicants.

A qui s’adresse ce système ?

D’abord aux personnes averties, sur le risque du rachat de crédit, mais plus généralement aux propriétaires qui ont :

  • Un fichage Banque de France
  • Une saisie immobilière en cours
  • Les huissiers qui frappent à la porte
  • Des refus de banques pour emprunter

Qu’est-ce que le rétablissement financier ?

Avoir trop de dettes, c’est garder la tête sous l’eau. Se rétablir financièrement, c’est solder ses anciennes dettes, avec la perspective de repartir du bon pied. On peut ainsi :

  • Solder les chèques impayés
  • Payer ses impôts en retard
  • Régler ses factures
  • Rembourser les emprunts faits à sa famille ou à ses amis
  • Eviter une saisie bancaire
  • Retrouver sa faculté d’emprunter
  • Améliorer sa qualité de vie, en baissant ses mensualités
  • Ne plus craindre une saisie immobilière, si celle-ci était en cours (à condition de ne pas retomber dans ses travers d’échéances non réglées avec la société de rachat de crédit).

Comment se passe le règlement des dettes ?

Le notaire se charge de régler les créanciers. On gagne ainsi du temps sur la saisie immobilière en cours, si tel était le cas. Il faut toutefois bien avoir à l’esprit que tant que le rachat de crédit souscrit n’est pas soldé, on n’est pas certain de conserver sa maison ou son appartement. Financièrement parlant, il faudra régler une indemnité mensuelle pour pouvoir occuper son bien immobilier, tant que la somme totale n’est pas remboursée.

Notre avis : c’est une solution qui n’est pas sans risques, loin de là, et elle ne doit être envisagée qu’en dernier recours, une fois toutes les autres solutions de crédits épuisées, et si vraiment il n’est pas possible de faire autrement.

D’une façon générale, nous conseillons aux personnes surendettées, aux fichés BDF et aux interdits bancaires de régler leurs dettes avant de se lancer dans la souscription d’un nouveau crédit, ou dans un montage financier qui pourrait les mener à la perte de leur bien immobilier.