Meilleure banque en ligne pour interdit bancaire

On peut devenir interdit bancaire, alors que l’on a de l’épargne à placer, c’est le paradoxe du système. En effet, une fois que les moyens de paiement classiques (chèque, CB) sont confisqués par la banque, il est très difficile, en attendant la fin de cette « suspension » d’obtenir des crédits, immobiliers ou à la consommation. C’est une situation difficile à gérer, et dans bien dans des cas, un interdit bancaire n’avait pas été envisagé par le client à qui cela arrive, il faut réorganiser tout son système de financement du quotidien. 

 

Les banques en ligne peuvent-elles rendre l’interdit bancaire caduc


Lorsqu’on est touché par un interdit bancaire, on peut penser à se tourner vers une banque en ligne, pour palier à la défection des banques dites classiques. Qu’on se le dise, les suspensions ne sont pas négociables, et lorsqu’on interdit bancaire à été prononcé, il est valable sur tout le territoire français, banque en ligne ou pas. Ainsi, la faculté d’émettre des chèques, par exemple, si elle est devenue impossible, le sera avec tous les prestataires bancaires. Par contre, il est possible, de renégocier une carte visa, bien souvent contre une interdiction de découvert. Une autre solution existe : les cartes bleues prépayées. Alors, quelles sont les meilleures banques en ligne pour un interdit bancaire ?

 

A l’heure de « redémarrer », il y a des prestataires en ligne qui assurent. Parmi eux :


 

ING

C’est un peu la banque en ligne qui rafle tout sur son passage, et leurs offres d’ouverture de compte courant, de compte épargne ou d’assurances vie sont très attractives. Difficile de passer à coté de la promotion martelée dans les médias. La CB visa est gratuite, c’est un sacré avantage.

BforBank 

C’est la banque en ligne qui monte, et attire de plus en plus de clients, notamment des jeunes actifs.

Boursorama

Presque la pionnière des banques en ligne, mais avec des conditions d’entrées plus élevées que chez ses concurrents.

Un prêt pour personne en difficulté est toujours possible, que l’on soit interdit bancaire, en CDD ou au RSA.

D’autres pistes à explorer pour les interdits bancaires


Ouvrir un compte dans un des pays de l’union, peut être une bonne alternative pour récupérer ses moyens de paiement dans de bonnes conditions, à voir tout de même la législation du pays en question. Ainsi, la Suisse, l’Allemagne ou le Luxembourg se font une joie d’accueillir sur leur sol les clients français, pour des ouvertures de compte mais aussi des placements de qualité. Maintenant, comme souvent, il faudra montrer sa capacité financière, par un dépôt minimum, assez important en Suisse. Les banques ne sont pas des philanthropes, en accordant des moyens de paiement aux interdits bancaires, elles attendent un « retour sur investissement ».

Pour les personnes en difficultés passagères, lire également nos articles sur les prêts entre particuliers

Notre conseil: un client reste un client

Les banques, même si votre situation d’interdit bancaire est bancale, doivent vous considérer comme un client banal. A ce titre, vous devez :

  • Ne pas hésiter à rencontrer un conseiller financier
  • Mettre les banques en concurrence
  • Et ne pas vous laisser faire (après tout, la situation peut évoluer dans le bon sens)