La meilleure banque pour les professionnels du Bâtiment et des Travaux Public (BTP) : financement, crédit-bail, cautions, garantie sous-traitants…

Tous les entrepreneurs du bâtiment le savent : le financement des investissements est la clé de la réussite, permettant notamment de remplir le carnet de commandes. Avoir une banque professionnelle à ses côtés, c’est être accompagné de la meilleure des façons. La banque du bâtiment est une banque pro en ligne qui permet à un chef d’entreprise du BTP l’ouverture d’un compte pro avec tous les services qui y sont associés.

 

Ouvrir un compte bancaire quand on est un professionnel du bâtiment


Entreprendre dans les travaux publics, c’est avoir régulièrement besoin de lever des capitaux pour répondre aux appels d’offres. Pour tenir les délais impartis par les carnets de commande, il faut pouvoir injecter de l’argent, investir pour gagner plus et faire tourner sa boîte. Les banques des entreprises du BTP sont habituées à répondre à l’urgence, en finançant notamment les besoins en trésorerie des entreprises, dans les périodes de l’année où il faut embaucher. Une trésorerie d’autant plus importante, que les clients payent généralement les prestations à plus de 3 mois, ce qui occasionne systématiquement de gros trous dans le fonds de roulement.

Avoir un compte à la BTP Banque, quand on est chef d’entreprise dans le bâtiment, c’est multiplier ses chances d’obtenir un crédit-bail mobilier ou une caution de garantie, à condition de remplir le cahier des charges de la banque. Même chose lorsque l’on passe par une entreprise de sous-traitance dans le bâtiment, il faut assurer son contrat de sous-traitance, que l’on soit l’une ou l’autre des parties.

 

Financer ses investissements


Etre à la tête d’une entreprise de BTP, c’est avoir besoin d’une trésorerie à court terme à certains moments de l’année, mais aussi d’un accompagnement de sa banque à moyen terme et à long terme, notamment pour le financement des investissements de l’entreprise, nécessitant parfois de prendre de gros crédits.

La BTP banque agit sur tous les tableaux, qu’il s’agisse d’acheter un véhicule (voir plusieurs selon la grosseur de l’entreprise) ou bien d’investir dans l’immobilier, avec la souscription d’un crédit à long terme pour l’achat d’un bien. Un bon conseiller, lorsqu’il accepte le dépôt d’un dossier de prêt, doit pouvoir donner à son client une réponse rapide, et lui apporter son aide pour régler au plus vite les formalités.

La banque du BTP est réputée pour sa souplesse dans l’utilisation des crédits, qu’ils soient à taux fixe ou bien à taux variable. Il faudra toutefois, comme pour toutes les entreprises, apporter des garanties, tel que le nantissement de son fonds de commerce (priorité de la banque en cas de vente forcée) ou bien une caution personnelle (la caution SOFARIS fonctionne également).

 

Comment financer son crédit-bail mobilier


Les entreprises du bâtiment et celles qui sont impliquées dans les travaux publics passent parfois par un crédit bail pour financer les investissements de la société. L’avantage est double : le financement est hors taxes, et cerise sur le gâteau, il n’y pas d’avance de TVA à réaliser, ce qui permet de faire de sacrées économies, notamment sur son bfr.

Le crédit-bail est une location à long terme, avec un contrat adapté à la durée. Chaque contrat étant différent, cette durée est modulable. La banque du BTP a passée un partenariat avec une filiale du Crédit Coopératif, qui s’appelle COOPAMAT.

Enfin, à chacun de choisir son barème de remboursement, qu’il soit linéaire ou progressif. La solution d’un barème saisonnier peut aussi être mise en place. En principe, lorsqu’il s’agit d’un crédit bail, l’argent est rapidement mis à la disposition de l’emprunteur.

Afin d’éviter les pénalités : la caution de bonne fin de travaux


La cauchemar des entrepreneurs du BTP : ne pas rendre un chantier dans les délais qui étaient prévue au contrat. Généralement, quand il s’agit d’un chantier important, le maître d’ouvrage se voit imposer d’importantes pénalités pour non respect des délais. Celui-ci, de la même façon, se couvre en insérant au contrat qu’il signe avec les entreprises prestataires une caution de bonne fin. C’est une clause contraignante, et pour en atténuer les effets, il convient de se faire accompagner d’un professionnel.

trésorerie btp

BTP Banque à la possibilité de cautionner une bonne fin de travaux, pour ses clients qui lui en font la demande. Celle-ci à bien sûr un coût, et pour son calcul entrent en compte de nombreux paramètres. L’important quand on se retrouve face à ce type de demande, c’est de bétonner juridiquement cette clause.

Cet engagement financier nécessite un modèle de clause qui ne concerne que la bonne fin des travaux. Il faut s’assurer qu’elle prend fin une fois les travaux réceptionnés par le maître d’ouvrage ou parle client si on passe en direct. Attention aux clauses qui pourraient être abusives, d’où l’importance d’être bien conseillé, par la banque du BTP par exemple.

Quelle est la meilleure banque pour un sous-traitant ?


Pour garantir à des sous-traitants d’être payés, il est important de les protéger d’un défaut de paiement de l’entreprise sous traitante. En effet, il arrive fréquemment que des différents les opposent, auquel cas il est important d’avoir un partenaire bancaire qui se porte caution solidaire de l’entreprise principale. En cas d’impossibilité pour cette dernière de régler ses dettes, c’est la banque qui prendra le relais.

La loi encadre l’activité de sous-traitance, notamment pour éviter les abus qui peuvent y être attachés. Le maître d’ouvrage doit donc donner son accord pour l’intervention de ses sous-traitants sur son chantier, et accepter les conditions de paiements. C’est d’ailleurs lui qui les règle directement pour tous ce qui concerne les marchés publics.

La caution de sous-traitance devra être du même montant que celui du contrat. A chaque sous-traitant réglé, la caution diminuera en fonction.

A lire aussi :

Il est donc primordial pour un professionnel du BTP d’avoir une banque qui comprend ses attentes et ses besoins, et qui soit réactive aux spécificités de ces métiers.