Crédit auto avec Pôle Emploi: trouver un financement pour sa voiture en étant chômeur

La voiture est indispensable, qu’on cherche du travail ou qu’on vienne de trouver un nouvel emploi. Mais quand on est chômage, celle-ci a un coût qu’il n’est pas toujours évident de maîtriser. Heureusement, on peut se faire aider par Pôle Emploi pour acheter une voiture, ce qui permet d’obtenir un prêt auto pour une personne sans ressources (autre que l’indemnité Assedic).

Pôle Emploi peut financer votre véhicule, mais pas seulement


Un financement auto par Pôle Emploi, il fallait y penser, surtout qu’un prêt auto pour les demandeurs d’emploi est difficile à obtenir auprès d’une banque, qui prête rarement à un chômeur, surtout s’il est en fin de droit.

Mais l’aide de Pôle Emploi ne s’intitule pas crédit auto pour chômeur, ce serait trop facile. Il s’agit plutôt d’un soutien financier, envisagé comme une aide exceptionnelle.

Celle-ci n’est en effet pas un prêt, mais une sorte de subvention qui va faciliter la reprise d’un emploi à un chômeur, qui rencontre des difficultés matérielles, notamment avec son véhicule. Et une voiture en panne ou inexistante, c’est une mobilité qui est fortement entachée : pas très bon à l’heure de commencer un nouveau job.

Les frais liés à une voiture pour un demandeur d’emploi


Pour se déplacer et aller travailler, à moins d’habiter Paris, Lyon et Marseille, difficile de gérer sans véhicule. Il ne s’agit pas forcément d’une voiture. On peut juste avoir besoin d’un scooter pour se déplacer, mais c’est déjà un sacré coût financier à surmonter.

Au pire, quand on a déjà une voiture mais qu’elle est en panne, il faut trouver une solution de déplacement le temps de la réparation. Il donc parfois nécessaire de louer une auto, avec les frais que cela occasionne.

Achat, location, mais aussi réparations diverses et variées, du pare-brise aux pot d’échappement, en passant par les équipements obligatoires : des pneus neige pour aller travailler dans ce nouveau restaurant en haut des pistes, des gants pour ses petites mains quand on conduit une moto… Une voiture coûte cher, et un ancien chômeur n’a pas d’argent : assurance, contrôle technique…

Pour tout cela, et bien plus encore

Pôle emploi apporte une aide financière aux chômeurs qui viennent de retrouver un emploi, même s’il ne s’agit pas d’un CDI. Un contrat de 3 mois peut parfois suffire à bénéficier de cette aide, voire avec votre conseiller pôle emploi si vous êtes éligible.

Dans tous les cas, il faudra lui apporter son contrat de travail, ou une promesse d’embauche dans le pire des cas.

A combien se monte l’aide exceptionnelle de Pôle Emploi ?


Ce n’est pas une fortune, mais quand on vient de retrouver du travail après une longue période de chômage, c’est toujours bon à prendre, au moins le temps de se refaire financièrement.

L’aide maximale qu’il est possible de demander est donc de 800 euros. C’est suffisant pour acheter une moto d’occasion, ou pour faire réparer sa voiture qui est à l’arrêt (petites réparations).


Vous êtes au chômage, et vous rencontrez des difficultés pour faire un crédit, même s’il s’agit d’une petite somme ? A suivre, les articles de meilleure banque sur le même sujet :


Pour les intérimaires : location de voiture à prix réduit avec le FASTT


On les oublie toujours un peu vite. Même s’ils travaillent, et qu’ils ne pointent pas à Pôle Emploi, il est toujours difficile pour une personne qui travaille en intérim de trouver les financements pour avoir une voiture.

C’est la raison pour laquelle le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire offre ce genre d’avantage aux intérimaires, tout comme l’association peut le faire pour un crédit, trouver un appartement ou pour avoir une bonne mutuelle.

Louer une voiture à petit prix

L’idée est de pouvoir, quand on est en mission, se déplacer par ses propres moyens et ainsi pouvoir se rendre à son emploi sans que le mode de transport l’impact dans le mauvais sens du terme. Objectif : ne refuser aucune mission.

Ainsi, sous certaines conditions, un intérimaire peut louer un véhicule pour 10 euros par jour, et cela pendant un mois, à condition de ne pas dépasser les 100 kms quotidien. La panne de voiture n’est donc plus un problème pour se déplacer.

Important : ce tarif hors norme comprend aussi l’assurance. Bon à savoir : la formule fonctionne aussi pour les 2 roues. Pratique quand on ne peut pas prendre les transports en commun ou quand on habite très loin de son travail.

Comment faire pour en bénéficier ?

Il faut être en mission, et ne pas demander l’aide auprès du FASTT pendant une période de chômage, dans quel cas elle ne pourra pas fonctionner. La location à prix réduit est pour les intérimaires en fonction (rappel : il s’agit d’un véhicule personnelle, et non pas pro).

La réponse, elle, interviendra très vite si vous remplissez les conditions demandées par l’association. Attention : une caution peut être demandée, à hauteur de 1000 euros ou moins. Pour les 2 roues, un BSR est nécessaire.


A LIRE AUSSI : emprunter sans CDI.


L’aide de Pôle Emploi n’est donc pas en définitive un crédit auto, et elle n’est pas remboursable, ce qui permet de faire quelques économies quand on a des souci de déplacement.